Gorillaz et Snoop Dogg se pavanent dans "Hollywood", un nouveau single bien funky

"Hollywood" apparaîtra sur The Now Now, le sixième album studio de Gorillaz.

Pour son nouveau single, "Hollywood", Damon Albarn, moitié du duo Gorillaz, a fait appel à Snoop Dogg, l’enfant du pays qui déverse son groove en fin de titre. En choisissant de l’associer à Jamie Principle, producteur de house et pionnier du genre originaire de Chicago, le groupe britannique a opté pour la familiarité.

Publicité

En effet, Principle était déjà présent sur le morceau "Sex Murder Party" du précédent Humanz, quand Snoop Dogg rappait déjà sur le morceau "Welcome to the World of the Plastic Beach" de l’album Plastic Beach. Le duo explique aussi avoir choisi les (rares) feats de son nouvel album The Now Now en fonction de sa situation géographique au moment de l’écriture et de l’enregistrement.

Lors de l’émission on Beats 1, Damon Albarn expliquait ainsi à Zane Lowe : "J’ai écrit la plupart des titres en tournée, aux États-Unis donc… c’est pour ça que Snoop Dog est dessus – parce que nous étions à LA […]." En dévoilant ce cinquième extrait sur les onze morceaux qui composent la tracklist, Gorillaz laisse entrevoir l’aspect l’hétérogène du projet, entre hymne estival et mélancolie.

Naviguant entre plusieurs genres, le titre mêle à une ambiance chill, presque funk et propre à la West Coast qui a inspiré le morceau, la froideur de la house et le discours plus sombre du trio éphémère qui décrit Hollywood comme une terre de tentation et de convoitise : "Hollywood is alright/Hollywood is fragrant Jealousy is gunfire/It makes you kill the vibe (She’s a wonderful thing)."

Publicité

Le groupe, avide de projets, prévoit aussi une seconde édition de son Demon Dayz Festival en octobre à Los Angeles, où se produiront cette année Erykah Badu, The Internet ou encore DRAM. Avant cela, Gorillaz sera en France cet été, au festival des Vieilles Charrues (du 19 au 22 juillet à Carhaix, en Bretagne) et au festival Lollapalooza (les 21 et 22 juillet à Paris).

Par Sophie Laroche, publié le 22/06/2018

Copié

Pour vous :