AccueilMusique

Gaël Faye revient au rap et chante la révolte dans le clip d'"Irruption"

Publié le

par Sophie Laroche

Après le succès de son roman Petit Pays, Gaël Faye revient à la musique avec un clip extrait de son nouvel EP.

Il y a quatre ans, avec Pili Pili sur un croissant au beurre, son premier album, Gaël Faye nous offrait, dans une grande diversité de sonorités, un rap sophistiqué et poétique. L'artiste, qui maîtrise l'art de conter les histoires, y retraçait son parcours entre Afrique et Europe. Il partageait la nostalgie d'une enfance sous les ficus, mais aussi les tragédies des massacres ethniques qui ont ravagé le Rwanda et sa terre d'accueil, le Burundi, les erreurs de parcours et la morosité de la métropole. Des récits qui ont pris une dimension nouvelle avec son premier roman Petit Pays, sacré prix Goncourt des lycéens en novembre dernier.

Pour ce nouveau morceau, "Irruption", le rappeur cesse de regarder dans le rétroviseur pour mieux se tourner vers le futur. Ancré dans son époque et ses malaises, Gaël Faye se fait la voix d'une génération maltraitée, à travers un rap toujours aussi riche mais plus révolté. Sur une production calibrée et galvanisée par la trompette de Guillaume Poncelet, Gaël Faye rappe la contestation des "extra-muros", des méprisés ("on nous appelle PD, blancos, bougnoules ou bien nègres") et de ceux qui payeront les pots cassés des désastres écologiques ("On a plus 20 ans mais on en aura jamais 60, car on bouffe du bisphénol à l'heure d'une planète suffocante").

Le titre est accompagné d'un clip léché et sombre où se décline, en noir et blanc, les images du monde urbain périphérique, source de culture entre hip-hop et origines. Un monde qui souffre de la répression incarnée par les caméras de surveillance et la police mais qui reste porteur de révolte et d'espoir.

"Irruption" est extrait de l'EP Rythmes & Botanique qui sortira le 14 avril 2017. Actuellement en tournée dans toute la France, Gaël Faye se produira le 3 avril au Trianon à Paris.

À voir aussi sur konbini :