AccueilMusique

#Freebritney : les fans s'inquiètent toujours autant pour Britney Spears

Publié le

par Lisa Drian

Deux nouvelles publications Instagram ont alarmé les fans de Britney Spears.

Les fans de Britney Spears s’inquiètent pour elle, en particulier pour sa santé mentale. À tort ou à raison, les derniers posts Instagram de la popstar en ont alarmé plus d’un. Est-elle réellement captive, sous l’emprise de ses tuteurs légaux ? Les dernières publications de la star datant du 28 juillet montrent Britney recouverte de henné blanc sur le corps avec une légende qui laisse certains internautes perplexes.

"Je me suis laissée emporter par le henné. Je crois que je pars sur un look bohème sur la deuxième photo. Je ne sais pas bien pourquoi mes mains sont sur mes hanches. Je suppose que je tente d’attirer l’attention” écrit-elle. 

Dans les commentaires, on s’affole : "Quels indices essaies-tu de nous envoyer ? Il faut que tu saches qu’on s’inquiète pour toi et que l’on tient à toi" s’enquiert le mannequin Rudy Bundini. Et Neyleen Ashley de préciser : "Tu as toute notre attention Britney. On te voit. On t’écoute".

Beaucoup de fans ont analysé les différentes publications virtuelles de la chanteuse ainsi que ses anciens clips et ont remarqué que le thème récurrent de l’enfermement, ou sa symbolique, revenait souvent. Elle se met en scène dans des cages, comme lors de la tournée The Circus Starring : Britney Spears en 2009 ou encore dans la version originale du clip de "Make Me", jamais diffusée :

D’autres ont aussi noté que la star prenait des photos, toujours avec le même angle, souvent au même endroit.

#FreeBritney, un mouvement né en 2019

C’est à travers ces indices que des fans de Britney Spears en ont conclu que l’artiste était sous l’emprise de sa tutelle juridique. C’est ainsi que le mouvement #FreeBritney est né en 2019, à l’initiative de deux Américaines, Tess Barker et Barbara Grayen. Les fans s’inquiètent pour leur idole et certains sont convaincus que ses tuteurs, payés pour être en charge de la star de 38 ans, sont mal intentionnés et cupides. Selon eux, ces posts sur les réseaux sociaux sont autant d’appels à l’aide.

Depuis 12 ans, la popstar a été placée sous la tutelle de son père, Jamie Spears (qui a été remplacé en septembre 2019 de manière "temporaire" par Jodi Montgomery, chargé de ses soins), et de ses avocats. Souvenez-vous : cette décision de justice a été rendue suite à l’épisode de 2008 où Britney était filmée, entrant dans un salon de coiffure avant de se raser la tête. Elle était alors en cure de désintoxication.

Sa tutelle n’a depuis jamais été interrompue et a même été reconduite le 22 juillet 2020 pour un mois supplémentaire, jusqu’au 22 août prochain. Une cinquantaine de fans s'étaient alors rendus devant le tribunal Stanley Mosk de Los Angeles le 22 juillet dernier pour "libérer" Britney de cette tutelle, brandissant des pancartes "#FreeBritney". D’après le magazine américain Variety, les tuteurs de l’artiste géreraient son portefeuille comme sa carrière.

Des théories complotistes ?

La star a pourtant essayé de rassurer ses fans à travers une publication datant du 10 juillet 2020 : “ Je sais que certains n’aiment pas ou ne comprennent pas mes posts. […] Mais c’est juste moi qui suis heureuse. C’est moi de manière authentique et aussi réelle que possible ! Je veux juste inspirer les gens à faire pareil et à être eux-mêmes sans vouloir satisfaire les autres".

Mais les théories des fans se fondent aussi sur le passage de la chanteuse en hôpital psychiatrique au printemps 2019. Diagnostiquée bipolaire, elle se serait rendue d’elle-même en maison de repos. Ce n’est pourtant pas ce qu’a révélé le média TMZ, spécialiste des célébrités, un mois après son hospitalisation.

La popstar a accusé son père de l’avoir placée de force en centre psychiatrique et de lui avoir fait prendre des médicaments. Elle aurait formulé ces accusations lors d’une audience fermée à la Cour Supérieure de Los Angeles. Elle réclamait alors plus de liberté puisque toute sa vie est régie par son père. 

Théorie du complot ou non, les fans ont tous un œil vigilant sur les publications de la popstar qui, comme ils le pensent, évoluerait dans un environnement pour le moins "Toxic"

En novembre 2008, un bonus du documentaire Britney : For the Record donnait déjà une idée de la manière dont sa carrière et son statut de popstar avaient enfermé la chanteuse dans une cage dorée. On la voyait alors conduire une voiture dans des paysages déserts, précisant qu’il s’agissait là d’une de ses dernières fenêtres de liberté :

À voir aussi sur konbini :