© « Time waits for no one » – Freddie Mercury

Freddie Mercury plus vivant que jamais dans cette nouvelle vidéo restaurée

Il aura fallu 34 ans pour que le morceau obtienne le succès qu'il mérite en s'offrant quelques visuels.

Bonne fête de la musique : un titre de Freddie Mercury vient d’être balancé sur YouTube par Universal Music ! Entièrement restaurée, la vidéo datant de 1986 présente l’incroyable chanteur de rock seul sur scène, au Dominion Theatre à Londres. On pourrait presque croire qu’elle vient tout juste d’être tournée, tant les images sont de qualité… Au détail près que ça fait déjà 28 ans que l’artiste nous a quittés.

Avec cette prestation en piano-voix, le label propose aux fans de se remémorer la voix qui a fait le succès du groupe Queen, à travers un morceau inédit. Le titre en question avait été réalisé pour la bande originale de la comédie musicale Time, produite par Dave Clark. Il fait son grand retour cette année seulement par cette nouvelle version, en toute simplicité, et avec beaucoup de nostalgie. 

Publicité

L’initiative d’Universal Music fait sûrement écho au succès commercial de Bohemian Rhapsody, le biopic du chanteur, alors interprété par Rami Malek. Celui-ci a brassé pas moins de 900 millions de dollars et un Oscar pour son acteur principal, suscitant par la même occasion un regain d’intérêt pour la discographie de Freddie Mercury, et plus particulièrement pour celle de Queen. Ses acolytes Brian May et Roger Taylor sont d’ailleurs toujours en tournée, malgré le décès de leur chanteur, et le départ de leur batteur.

Cependant, Dave Clark, lui, déclare à Rolling Stone qu’il ne voulait justement pas être accusé de jouer sur le succès du film en sortant le morceau des cartons : “Je me suis dit qu’il aurait été malvenu de sortir cette performance avant le film ou pendant, donc j’ai préféré attendre.” Apparement, ça faisait déjà un an que la vidéo était prête à être publiée. Mais quoi qu’il en dise, l’enthousiasme que le film suscite y est sans doute pour quelque chose.

Publicité

Par Eléna Pougin, publié le 21/06/2019

Pour vous :