AccueilMusique

"Gagner un prix à la télé n’est pas synonyme de réussite" : Frank Ocean s'attaque aux Grammy Awards

Publié le

par Naomi Clément

Sur son Tumblr, l'auteur de Blonde, généralement avare en déclarations publiques, a donné le fond de sa pensée aux producteurs de la cérémonie télévisée.

En novembre dernier, Frank Ocean annonçait que son deuxième album Blonde, l'un des plus grands succès de l'année 2016, ne serait volontairement pas présenté aux Grammy Awards. Aux yeux du chanteur en effet, l'émission de télévision, créée en 1959, "ne semble pas vraiment représenter les gens qui viennent de la d'où je viens", confiait-il à l'époque dans les colonnes du New York Times. "Je crois que l'infrastructure régissant le système de récompense, de nomination et de sélection est dépassée", poursuivait-il. Une critique à laquelle se sont joints d'autres artistes américains, parmi lesquels Drake, Kanye West et Justin Bieber.

La semaine dernière, à quelques jours de la 59e cérémonie des Grammys qui s'est tenue ce lundi 12 février, Ken Ehrlich et David Wild, les deux producteurs de l'émission, sont revenus sur cet épisode. Invités du Rolling Stone Music Now, le podcast du célèbre magazine américain, les deux hommes ont expliqué que ces artistes (Frank Ocean, Drake...) feraient mieux de se produire sur la scène des Grammys afin d'être plus visibles et de mieux représenter leurs communautés. Ils ont profité de leur passage à l'antenne pour critiquer la performance qu'avait livrée Frank Ocean sur la scène des Grammys en 2013, qu'ils ont décrite comme "de la mauvaise télévision".

"Je suis jeune, noir, doué et indépendant"

Hier, Frank Ocean a répondu aux attaques de Ken Ehrlich et David Wild, respectivement âgés de 74 et 55 ans. Dans un long post Tumblr, que nous avons traduit pour vous, le jeune artiste a expliqué qu'il n'avait besoin d'aucun Grammy Award pour réussir dans la musique :

"OK, Ken (et David). Je déteste faire parler de vous, je déteste ne serait-ce que vous répondre directement. Mais nous mourrons tous un jour et vous êtes vieux, donc fuck it. Ouais, ouais, ma performance aux Grammys de 2013 était clairement merdique. Problèmes techniques, bla bla bla. Merci pour le rappel. J’apprécie. J’emmerde cette performance de toute façon. Vous pensez que c’est pour cela que je n’ai pas souhaité participer aux Grammys cette année ? Ne pensez-vous pas que j’aurais aimé faire ce show pour me “racheter”, si j’en avais eu envie ?

En réalité, j’ai voulu y participer dans le but de rendre hommage à Prince ; mais je me suis rapidement rendu compte que le meilleur moyen que j'avais d'honorer la mémoire de cet homme, c’est de continuer à être moi-même, et à réussir de cette façon. Gagner un prix à la télé n’est pas synonyme de réussite. J'ai mis du temps à le comprendre. […] Blonde s'est vendu à plus d'un million d'exemplaires sans l’aide d’aucun label : voilà ce qu'est la réussite. Je suis jeune, noir, doué et indépendant. Voilà mon hommage à Prince."

Frank Ocean a continué en affirmant que Kendrick Lamar et son To Pimp a Butterfly, nommé 11 fois lors des Grammys de 2016, aurait dû gagner le titre de “meilleur album de l'année” à la place de 1989 de Taylor Swift :

"J'ai écouté CBS l'année dernière, pour voir qui aurait l'honneur de décrocher cette récompense, et vous savez ce qui est “de la mauvaise télévision” ? Le fait que 1989 soit élu “meilleur album de l'année” à la place de To Pimp a Butterfly. C'est l'un des moments de télévision les plus graves que j'ai eu l'occasion de voir."

Et de conclure :

"Écoutez les gens autour de vous. Écoutez ceux qui préfèrent regarder les performances des Grammys sur YouTube plutôt que de rester plantés devant la télé, devant laquelle vous les avez endormis. Utilisez le vieux gramophone pour écouter, les mecs : je suis l'un des meilleurs sur cette terre. Et si vous êtes partants pour engager une discussion au sujet des préjugés culturels et des dommages dont souffre l'émission que vous produisez, je suis là. Bonne nuit."

Solange se range derrière Frank Ocean

Sur Twitter, Solange Knowles, déçue que son aînée Beyoncé n'ait pas reçu le prix du "meilleur album de l'année", remporté par Adele, n'a pas hésité à apporter son soutien à Frank Ocean. Dans une série de tweets, qu'elle a depuis effacés, la jeune femme a affirmé que seulement deux artistes noirs avaient gagné le Grammy du "meilleur album de l'année" au cours de ces vingt dernières années (il y en a eu quatre, en vérité : Herbie Hancock en 2008, Ray Charles en 2005, Outkast en 2004 et Lauryn Hill en 1999).

"Construisez vos propres institutions, a-t-elle ajouté dans un autre tweet, également retiré depuis. Récompensez vos amis, récompensez-vous, et devenez l'or que vous souhaitez tenir entre vos mains."

À voir aussi sur konbini :