Fini de rire : Tyler, The Creator ne veut plus être marrant

Spécialiste de trolling de haut niveau, l'artiste californien souhaite devenir sérieux.

Le créateur de Igor, sorti en mai dernier, veut qu’on le prenne au sérieux. Dans une interview qu’il a donnée au Wall Street Journal, Tyler s’exprime sur sa réputation de troll sur les réseaux et surtout le manque de résonance véritable de sa musique.

"Quand ma musique devient meilleure, je me demande toujours 'Pourquoi Kanye, Pharrell et Jay-Z me respectent mais que le public qui les respecte ne calcule pas ma musique ?' Eh bien peut-être que si j’arrête d’être drôle sur Internet, les gens vont se focaliser sur mon talent."

Publicité

Dans cette interview, le rappeur se penche aussi sur son premier album Goblin le considérant comme un véritable déchet. Il est intéressant de voir comment Tyler revoit maintenant ses blagues potaches à répétition et l’univers plutôt punk de ses débuts avec son groupe Odd Future. 

Pourtant en 2019, Tyler n’a jamais été aussi reconnu et prolifique, à seulement 28 ans. Entièrement composé par lui-même, son album Igor a commencé directement premier du Billboard et a reçu des critiques élogieuses de tous les médias comme des professionnels.

Publicité

Alors que ses ambitions se décuplent, tant musicales que pour sa marque GOLF, Tyler semble chercher à comprendre pourquoi on le considère plus pour son activité sur les réseaux que pour ses talents artistiques. Il cherche à mettre des distances avec ses tweets piquants et vengeurs, ses farces sans fin, laissant cette autre facette de lui conjuguée au passé.

Née au début de la vague des influenceurs, la carrière de Tyler a toujours oscillé entre pastiches, musiques pointues et jackass-eries. Cet espace compliqué entre humour et sérieux est toujours difficile à appréhender quand on n’en connaît pas les limites.

Publicité

Le public a souvent du mal à prendre au sérieux artistiquement des personnalités qui passent beaucoup de temps à placer sarcasmes, blagues et critiques sur Internet. Pourtant, Tyler avait trouvé la formule secrète permettant d’allier impertinence et filouterie avec qualité musicale et consistance créative.

Apparemment, ça ne va pas encore assez vite pour lui. C’est le moment de mettre des limites, d’aller direct à l’essentiel pour recevoir le statut qu’il mérite. À moins que cette déclaration ne soit qu’un nouveau troll de haut niveau ?

Tout est possible avec Tyler.

Publicité

Par Aurélien Chapuis, publié le 06/11/2019

Copié

Pour vous :