AccueilMusique

Data : les festivals français les plus populaires de 2016

Publié le

par Juliette Geenens

C'est l'heure du duel bilan.

Bonne ambiance à Rock en Seine cette année. (© Mathieu Foucher)

Avec ce froid de canard, la saison des festivals semble déjà très loin. Mais pas de repos pour les braves : le site Tous les festivals fait le bilan de l'année 2016, en se basant sur un beau panel de manifestations en France.

L'équipe du site spécialisé a fait le choix de prendre en compte les événements musicaux qui se sont déroulés entre le 1er mars et le 31 octobre 2016, avec un minimum d'affluence de 15 000 personnes et une durée maximale de quinze jours, en mettant de côté les manifestations gratuites. Au total, ce sont 80 festivals qui sont passés au crible, pour mettre au point ce débrief.

  • Près de 6 millions de festivaliers en tout

Ce sont donc 5 930 000 spectateurs qui ont assisté à un ou plusieurs festivals français entre mai et octobre l'année passée, d'après le cumul des estimations de chacun des organisateurs. Cela représente presque un Français sur dix, note Tous les festivals, si on part du principe que tous les festivaliers sont de nationalité française (et ce n'est pas le cas).

  • Le festival le plus fréquenté de France est...

Le Festival interceltique de Lorient (FIL) ! Bien devant Rock en Seine, Garorock ou encore les Nuits sonores, l'événement breton a réuni environ 700 000 visiteurs au total.

Juste derrière, on trouve la Fête de L'Humanité, en banlieue parisienne, qui peut se vanter d'avoir rameuté 450 000 festivaliers. C'est également le festival sans partie gratuite le plus fréquenté. Les Vieilles Charrues (l'autre festoche breton) se tiennent sur la dernière marche du podium avec 278 000 spectateurs venus applaudir des artistes comme Flavien Berger, The Libertines ou Nekfeu.

  • De "grands" festivals en bas du top 20

Les festivals comme Rock en Seine à Saint-Cloud, le Main Square à Arras ou les Nuits sonores à Lyon s'imposent comme des événements incontournables pendant l'été. Et si le nombre de visiteurs annuels n'a fait qu'augmenter depuis leur création, l'affluence stagne pour certains.

Rock en Seine aura rassemblé 110 000 festivaliers en 2016, c'est 10 000 de moins que l'an dernier. Le Main Square se maintient à 120 000 personnes (sans dépasser son record de 2014 avec 135 000 spectateurs). Les Eurockéennes de Belfort et les Nuits sonores se portent bien et font tous deux mieux que leurs éditions précédentes.

  • Le Hellfest et Solidays, des valeurs sûres pour les fans

Le Hellfest n'a rien perdu de sa superbe avec pour sa onzième édition une affiche affolante tant pour les novices que pour les connaisseurs. Le festival de metal, malgré quelques bâtons dans ses roues, a rassemblé 180 000 personnes au total. D'après Tous les festivals, il s'agit aussi du seul événement musical français à vendre l'intégralité de ses passes huit mois à l'avance.

Les Solidays restent fidèles à leur réputation auprès des jeunes et des familles, à la septième place du classement avec 202 786 spectateurs sur trois jours.

  • Carton plein pour le Cabaret vert et Garorock

Avec ses 130 000 spectateurs, le Garorock bat son record d'affluence depuis sa création en 1997. Le Cabaret vert, basé dans les Ardennes, retrouve les 94 00 festivaliers qui avaient marqué sa meilleure édition, deux années plus tôt.

Et comme les images parlent plus facilement, Tous les festivals résume le bilan 2016 en infographie :

À voir aussi sur konbini :