Le premier clip de Feder est une ode (violente) à la séparation amoureuse

En exclusivité pour Konbini, Feder dévoile le clip de "Goodbye". Une ode à la séparation amoureuse et au défoulement à base de robes déchirées, de tags sur des voitures le tout accompagné de doigts d'honneur anarchiques.

Une pop simplifée, épurée, voilà comment pourrait être définies les compositions de Feder, aka Hadrien Federiconi, un Niçois débarqué à Paris. Dans la droite ligne de The Avener - pour l'aspect "épuré", c'est avant tout en tant que remixeur qu'il s'est fait connaître en reprenant à sa manière le "Can't Get Away" de Sixto Rodriguez au début de l'année 2014.

Publicité

Quelques semaines plus tard, peu avant l'été, le voilà dévoilant un titre de sa propre conception, "Goodbye", racontant la fin d'une relation amoureuse. Il profite rapidement d'une forte visibilité en Russie, en Europe de l'Est et finalement en France, prenant la première place des charts dans des pays comme la Grèce ou la Turquie.

En ce début de mois d'avril, Feder refait parler de lui via Konbini. Il nous a proposé de partager en exclusivité son tout premier clip sur la composition "Goodbye". Un visuel en forme de défoulement.

Par Louis Lepron, publié le 09/04/2015

Copié

Pour vous :