AccueilMusique

Fantasma, les Sud-Africains qui vous feront oublier Die Antwoord

Publié le

par Théo Chapuis

Le groupe Fantasma, quintet sud-africain, met en écoute et en téléchargement libre pour Konbini un mix issu de son premier LP, à juste titre intitulé Free Love

Entre hip-hop, deep-house, rock psyché, township tech et maskandi, Fantasma n'a pas choisi. Depuis son premier EP, Eye Of The Sun, le quatuor de musiciens d'Afrique du Sud mélange la diversité de ses inspirations sans aucune honte, et même avec une certaine fierté. Le groupe se considérant faire partie d'une "génération qui ne connait aucune barrière, une génération qui ne connait pas de frontière entre les musiques traditionnelles, une génération tournée vers le futur", comme l'atteste Spoek Mathambo, l'un des artistes du quintet.

Au-delà des beaux discours, la variété de la musique de Fantasma est telle qu'elle en fait un objet difficile à expliquer depuis un point de vue non-sud-africain. Mais comme Mathambo le dit lui-même : "J’ai vécu en Afrique du Sud et ailleurs ces dernières années et cela a été dur pour moi de traduire certaines de mes idées aux musiciens qui ne sont pas originaires de chez moi". Alors que peut la critique quand même les artistes se sentent démunis ?

Ce qu'on peut cependant vous affirmer, c'est qu'en absence des mots pour l'écrire, on se laisse flâner à déguster ces croustillants extraits du LP Free Love, sans arrière-pensée, sans filet, sans véritable référence à raccrocher à ces sonorités quasi-antipodistes – surtout pas Die Antwoord en tout cas. Et si c'était ça la clé de la découverte, la vraie ? Basta ! Fantasma se goûte plus qu'il ne se disserte : un mix extrait du LP Free Love, dont la sortie est prévue pour le 16 mars chez Soundway Records, est d'ores et déjà en écoute exclusive pour Konbini et en téléchargement gratuit, ci-dessous ou par ici.

Free Love, porte très bien son nom, ça oui. Râh, lovely.

Fantasma sera en concert à Paris le 20 mars en tête d'affiche de la Nuit Zébrée de Radio Nova au Bataclan, ainsi qu'au Printemps de Bourges le 29 avril. D'ici-là, retrouvez le groupe sud-africain sur Facebook.

À voir aussi sur konbini :