AccueilMusique

Un grand fan d’Eminem achète un NFT à 100 000 dollars pour pouvoir remixer "Stan"

Publié le

par Joséphine de Rubercy

Tom MacDonald – « Dear Slim »

Acquéreur du NFT "Stan’s Revenge", il s’est servi de l’instrumentale pour la transformer en sa propre chanson appelée "Dear Slim".

Voilà un fan (vraiment) prêt à tout pour honorer son idole. Un dénommé Tom MacDonald, très très fan d’Eminem, vient de dépenser plus de 82 000 euros (plus de 100 000 dollars) pour un des jetons non fongibles (plus connus sous le nom de NFT) originaux du rappeur de Détroit.

Il s’agit de l’instrumentale de "Stan’s Revenge", un beat produit par Eminem et publié sur YouTube le 25 avril dernier. MacDonald l’a utilisé pour en faire son propre morceau d’une durée de 3 minutes 25, avec un texte de rap personnel adressé directement à son idole. Nommé "Dear Slim", le titre est une référence au surnom du sombre alter ego d’Eminem, Slim Shady.

L’artiste commence chaque couplet par les termes "Dear Slim", moments durant lesquels on le voit dans le clip en train d’écrire une lettre. Les mots s’enchaînent, portés par le flow puissant de MacDonal et la prod incroyable d’Eminem :

"Que tu m’aimes ou que tu me détestes ou que tu penses que je suis fou / J’ai perdu cent mille dollars pour obtenir un beat de Shady / J’espère vraiment que quand je l’ai acheté, il n’était pas en colère / Mais je devais vraiment lui dire qu’il m’a créé."

Dans le refrain, le fan de Shady s’identifie clairement à lui : "Marshall, rappelle-toi quand / Tu es devenu Eminem / Tu as changé le monde avec un stylo / Maintenant, je suis comme toi". Mise en ligne sur son compte YouTube le vendredi 14 mai dernier, la vidéo a dépassé les 5 millions de vues en cinq jours seulement.

Dans le clip, on découvre notre homme, coiffé de petites tresses blondes et recouvert de tatouages, qui a vraiment un petit air de ressemblance avec Eminem, il faut le dire. Il écrit une lettre à Slim, assis à un bureau, et devient de plus en plus énervé, comme s’il ne trouvait pas ses mots. On aperçoit aussi Tom MacDonald immobile au fond de l’eau, assis sur le capot d’une voiture dont le pare-brise et les fenêtres sont trempés, et vêtu d’un casque blanc troué (qui ressemble fortement à une passoire, désolé Tom). En deux mots, le garçon apparaît assez enragé et un poil arrogant (il s’identifie quand même à Eminem, rappelons-le).

Si vous voulez vous faire une idée de la personne, voilà le tweet où il est revenu sur sa décision d’acheter le NFT samedi soir :

"'Dear Slim' était probablement le remerciement le plus cher et le plus créatif de l’histoire du hip-hop. Je ne peux même pas prétendre en avoir quelque chose à faire si tu ne l’aimes pas… Je ne suis pas assez humble pour minimiser à quel point c’était de la dope… et je ne suis pas trop cool pour reconnaître l’homme qui m’a inspiré. Suc*z-le."

"Shady Con", la collection originale de NFT d’Eminem

En avril, Eminem a annoncé le lancement de "Shady Con", un festival numérique offrant aux fans la possibilité d’acheter un objet de collection NFT du rappeur. Une description sur le site d’Eminem affirme que la sélection "comporterait une variété d’objets de collection NFT approuvés par Eminem" ainsi que "des beats instrumentaux originaux produits par Slim Shady lui-même, spécifiquement pour l’événement".

"Je collectionne depuis que je suis enfant, tout, des bandes dessinées aux cartes de baseball en passant par les jouets, ainsi que tous les albums de rap sur cassette sur lesquels j’ai pu mettre la main", racontait alors Eminem. "Peu de choses ont changé pour moi en tant qu’adulte… J’ai essayé de recréer certaines de ces collections de cette époque de ma vie, et je sais que je ne suis pas le seul. J’ai voulu donner à cette fournée la même sensation du : 'Oh, je dois me procurer juste celui-là ou peut-être même toute la collection !' C’était très amusant de trouver des idées à partir de ma propre passion de collectionneur."

Le rappeur de Détroit aurait déjà gagné plus de 1,5 million d’euros grâce à ces ventes de NFT.

À voir aussi sur konbini :