AccueilMusique

Kanye West critique violemment Nike dans son nouveau titre "Facts"

Publié le

par Théo Chapuis

Un an après la douce et paternelle "Only One", Kanye West revient le 1er janvier avec un titre hautement plus explosif.

C'est désormais une tradition : Kanye West dévoile un nouveau titre le 1er janvier. L'an passé, le rappeur de Chicago mettait en ligne la chanson "Only One", enregistrée à l'aide de Paul McCartney himself. 2016, pas de dérogation à la règle : les fans du monde entier peuvent se repaître depuis le 1er janvier d'un nouveau morceau de leur rappeur favori, grâce à "FACTS" – dont c'est l'épouse Kim Kardashian qui a joui de la primeur de l'annonce dans plusieurs tweets évasifs :

Disponible en téléchargement gratuit et à l'écoute sur Soundcloud en deux versions ("clean" et "explicit"), le titre charge violemment la marque Nike. Et pour cause, l'équipementier avait précédemment signé un deal Kanye West, avant que celui-ci ne prenne la poudre d'escampette pour Adidas. Il collabore notamment avec la marque allemande pour les fameuses Yeezy Boost.

On ne sait évidemment toujours pas si ce titre, tout comme les autres sortis cette année, figureront sur le prochain album de West. Parmi les critiques qui éreintent Nike, quelques morceaux choisis accompagnés d'une approximative traduction de Konbini. Entre tacles adressés à la NBA, candidature présidentielle, référence à l'attente générée par son nouvel album et succès perso – ben oui, c'est Kanye West tout de même :

Nike treat employees just like slaves. Gave LeBron a billi’ not to run away ("Nike traite ses employés comme des esclaves. Donnez un milliard à LeBron [James] pour ne pas qu'il s'en aille")

On the field I’m over reckless, on my Odell Beckham. 2020, I’ma run the whole election (Sur le terrain je suis au-delà de la témérité, sur mon Odell Beckham [star des New York Giants et ambassadeur de la marque Nike, ndlr]. 2020, je vais dominer toute l'élection").

I ain’t drop the album, but my shoes went platinum ("Je n'ai pas sorti mon album mais mes chaussures sont devenues en platine")

À voir aussi sur konbini :