© Benjamin Marius Petit

Exclu : l’œuvre de Damso revisitée dans un mix bien sale

Sims, le DJ digger qui avait exploré le rap français old school dans plusieurs mix d’exception, se lance aujourd’hui dans la discographie de Damso et le résultat est parfait.

Déjà triple disque de platine, Ipséité, le deuxième album studio de Damso, est sûrement le projet le plus important du rap francophone de cette année. Sept mois après sa sortie, tout le monde continue d’ailleurs de s’arracher le MC belge, de France Inter, qui l’a invité à freestyler, à Lacrim qui lui a proposé un featuring sur son album R.I.P.R.O. vol. 3, sorti aujourd’hui.

Publicité

Pour prolonger le plaisir que suscite le flow mélodique du Dems, on peut toujours compter sur Sims. Membre du collectif NOw FUTUR, le DJ pour qui l’art du sample n’a plus de secret s’est penché sur la courte discographie de Damso. Après avoir ausculté le rap français des années 1990 pour y extraire les meilleurs samples au détour de mix aussi impressionnants qu’enrichissants, Sims choisit aujourd’hui de se plonger dans ce qu’il se fait de plus "sale".

Dans un mix d’une demi-heure intitulé Que du sale, Sims a sélectionné le meilleur des albums Batterie faible et Ipseité ainsi que des featurings de Damso pour une bonne dose de sale condensé.

On vous laisse apprécier la tracklist :

Publicité

#1. "Truand"
#2. "Poséidon"
#3. "Débrouillard"
#4. "Bruxellesvie"
#5. "Autotune"
#6. "J Respect R"
#7. "Périscope"
#8. "J’suis dans l’tieks"
#9. "Vitrine"
#10. "Nwaar Is the New Black"
#11. "Macarena"
#12. "Black"
#13. "#QuedusaleVie"
#14. "Batterie faible (appelez ça comme vous voulez)"
#15. "Paris c’est loin"
#16. "Gova"
#17. "Mosaïque solitaire"
#18. "Signaler"
#18. "Pinocchio"
#19. "Kietu"
#20. "Comment faire un tube"

© Benjamin Marius Petit/Konbini

Par Sophie Laroche, publié le 17/11/2017

Pour vous :