AccueilMusique

L'ex-chanteur de Blink-182 nommé "chercheur d'ovnis de l'année"

Publié le

par Chayma Mehenna

En parallèle à la musique, Tom DeLonge, l'ex-leader du groupe Blink-182, a une autre passion : les aliens.

©FaceLikeTheSun

On nous ment, on nous cache tant de choses... Tom DeLonge en est persuadé. Tout a commencé en 2015 au cours d'une interview accordée par l'ex-leader de Blink-182 au magazine Paper : le chanteur y accusait non seulement le gouvernement américain de conspiration mais aussi de l’avoir mis sur écoute pour obtenir des informations qu’il avait recueillies auprès des aliens eux-mêmes (oui, oui). Et depuis ça ne s’est jamais arrêté. Fasciné par les petits hommes verts, le guitariste et chanteur continue de crier au scandale. Une passion pour laquelle l'International UFO Congress (le Congrès international des ovnis, oui ça existe), une organisation qui s'intéresse aux phénomènes paranormaux, vient de lui décerner le prix du "chercheur de l'année", comme nous l'apprend le New York Daily News.

En effet, voilà plus de vingt ans que Tom DeLonge épluche les bouquins, dissèque les émissions et sonde l'Internet à la recherche de preuves et de témoignages concernant les aliens et les objets volants non identifiés. Pas assez épanoui par son rôle de leader du groupe Angel and Airwaves, le chanteur-guitariste a embrassé une mission bien ambitieuse : utiliser sa notoriété pour révéler la "vérité" et partager ses connaissances sur le sujet.

Bien après l’écriture de la chanson "Alien Exists", sortie par Blink-182 en 1999, Tom DeLonge a publié un pavé, Sekret Machines Book 1: Chasing Shadows (écrit avec l'aide d'un écrivain de science-fiction, dont les romans sont qualifiés de "best-sellers" par le New York Times, s'il vous plaît ), recensant toutes ses trouvailles (et il va y avoir d’autres tomes). En soi, on s’en fiche pas mal de tout ça, mais force est de constater que le monsieur commence à faire pas mal de bruit avec ces histoires.

Des efforts enfin reconnus

Dans le tas de révélations qu’a partagé WikiLeaks l’année dernière, ont été déterrés des emails échangés entre John Podesta, alors directeur de campagne de Hillary Clinton, et l’ex-Blink-182. Apparement, Tom DeLonge connaît du beau monde. Outre John Podesta – dont on a découvert, étonnés, l’intérêt pour le paranormal – Tom DeLonge aurait aussi échangé des mails avec une flopée de gens aux statuts à rallonge tels le vice-président et directeur général des programmes de recherches avancées d’une compagnie d’aéronautique nationale, le commandant du laboratoire de recherche de l'Air Force ainsi que l’assistant spécial du commandant de l’AFSP (Air Force Space Command).

Le musicien affirme ainsi que John Podesta a été témoin de l'existence d'une forme de vie non-identifiée. Surtout ce serait Podesta qui l’aurait aidé à s'entourer de l'équipe de personnalités haut placées qui l'épaule dans ses recherches. On n'en sait pas bien plus, enfin, c’est peut-être déjà trop.

En tout cas, cela était assez pour le Congrès International des ovnis qui lui a attribué le prix du chercheur de l'année dans le domaine du paranormal. S’il est très touché et accepte humblement cet honneur dans la vidéo ci-dessus, Tom DeLonge se montre aussi très mystérieux, promettant l’annonce prochaine d’un message révolutionnaire qu’il faudra décrypter. "Ça va être assez fantastique", clame-t-il. Autant dire qu’on attend que ça.

À voir aussi sur konbini :