Est-ce qu’Eminem a vraiment samplé Kingdom Hearts dans son nouvel album ?

L’album surprise Kamikaze d’Eminem attire les regards… et les critiques. Internet doit se décider !

Publicité

Comme souvent, quand un énorme album comme le Kamikaze d’Eminem sort, le tout Internet se plonge dessus, à bras ouverts. On y décrypte les paroles, cherche les potentiels beefs, mais on y découvre également la prog, les samples cachés, etc. Pour une fois, le World Wide Web est face à une drôle de contradiction mais personne ne réussit à se mettre d’accord. D’où la question légitime : Eminem a-t-il vraiment samplé Kingdom Hearts ?

Tout part d’une interview par le magazine américain Rolling Stone avec Illadaproducer, derrière plusieurs titres du nouveau long format du rappeur de Detroit. Lorsqu’on lui demande quel est ce drôle de sample à la voix féminine de l’avant-dernier titre "Good Guy", ce dernier répond ainsi :

"Ça, c’est moi en train de faire mon truc de jeu vidéo. Kingdom Hearts. C’est un jeu vidéo japonais, et j’ai utilisé le thème de ce jeu. C’est une des meilleures mélodies que j’ai pu entendre. […] Je l’ai filtré, coupé, l’ai modifié. Je l’ai rendu presque méconnaissable, mais je savais qu’on le découvrirait."

Publicité

On pourrait penser qu’il s’agit donc de "Clean and Simple" de Hikaru Utada. Après tout, il s’agit du thème principal du premier volet. Le site Genius le citait d’ailleurs comme étant le principal sample. Faites-vous une idée, et écoutez les deux titres – même si le producteur l’a lui-même stipulé, il est assez difficile de le reconnaître.

L’affaire devient complexe

Problème, lorsqu’on observe les crédits de plus près, on lit: "Jessie Reyez, L. Gomamoto, M. Mathers, Norio Joseph Aono, R. Fraser, Y. Yamada". Or, aucun de ces noms n’est associé au morceau cité ci-dessus. Deux solutions sont donc possibles : soit Illadaproducer ne se souvient plus de ce qu’il a samplé et a fait une simple erreur, soit Universal a cleané les mauvais droits. Dans tous les cas, c’est bien étrange.

Publicité

Évidemment, Reddit a commencé à se pencher sur l’affaire. Il se trouve que Yutaka Yamada, cité dans les crédits, est le compositeur de certains titres de l’anime Tokyo Ghoul.

Les internautes pensent alors que le sample provient du titre "Glassy Sky", et pendant quelque temps, Genius remplace le morceau de "Kingdom Hearts" par celui-ci. Le fait est que l’on reconnaît bien mieux la piste samplé ici. Il semblerait donc que le producteur se soit effectivement trompé dans l’interview, au grand dam d’une partie de la presse jeux vidéo !

Publicité

Sauf que la chanteuse du morceau, Donna Burk, n’est pas citée dans les crédits. Pour d’autres, il s’agirait du titre "Wanderers" de la même B.O., toujours produit par ce cher Yamada et dont la chanteuse serait une certaine Luschka (certains parlent d’une Lisa Gomamoto).

Pile au moment où vous pensiez tenir le bon truc, voilà qu’Illadaproducer reconnaît son erreur sur Twitter, confirmant qu’il ne s’agissait pas d’un sample de "Kingdom Hearts", mais bien de… "Glassy Sky".

Mais, n’est-ce pas une nouvelle erreur ? L’avenir nous le dira. Le fait est qu’il s’agit du feuilleton sur les samples le plus excitant depuis des lustres.

 

Par Arthur Cios, publié le 04/09/2018

Copié

Pour vous :