NETHERLANDS – FEBRUARY 16: Photo of NICKELBACK; 16-2-2002 Tilburg,O13, Nickelback (Photo by Paul Bergen/Redferns)

En grand sauveur, Nickelback éteint Donald Trump sur Twitter

Le groupe a fait valoir ses droits d'auteur pour faire supprimer un tweet du président américain.

Cela fait plus d’une semaine que Donald Trump est fragilisé par ce que l’on peut désormais appeler "l’affaire ukrainienne". Un agent du renseignement a révélé que le président américain avait sollicité son homologue ukrainien, Volodymyr Zelensky, pour enquêter sur le fils de son adversaire principal pour l’élection présidentielle de 2020, Joe Biden.

En effet, Trump soupçonne Biden et son fils de corruption en Ukraine pour favoriser leur business. Et comme à son habitude, c’est sur Twitter que le président américain a souhaité avancer ses arguments. Pour ce faire, Donald Trump a utilisé un mème bien connu aux États-Unis, provenant d’un clip du groupe de rock canadien Nickelback.

Publicité

(© via Business Insider Malaysia)

La vidéo modifiée postée par Trump, tirée du clip de la chanson "Photograph", montre le chanteur Chad Kroeger avec en main un cadre contenant une photo datant de 2014, selon The Guardian. On y aperçoit, sur un terrain de golf, Joe Biden, Hunter Biden, son fils, un autre homme et surtout Devon Archer, un représentant de l’industrie du gaz ukrainien.

Mais, même pas douze heures après la publication de son tweet, Trump s’est fait couper l’herbe sous le pied : la vidéo de sa publication a été remplacée par la mention "This media has been disabled in response to a report by the copyright owner" (en français, "ce média a été désactivé suite à un signalement du titulaire du droit d’auteur").

Publicité

En effet, selon le quotidien québécois La Presse, un porte-parole de Twitter a agi après que des "plaintes valides liées au droit d’auteur [ont] été transmises par un détenteur du droit d’auteur ou un représentant autorisé". Comprendre que le groupe a fait valoir ses droits d’auteur, prouvant son désaccord avec Trump. Le résultat est plutôt édifiant :

Un vrai revers pour la communication du président. D’autant plus que c’est la deuxième fois cette année que les tweets de Trump sont censurés pour atteinte aux droits d’auteur. En avril dernier, il avait utilisé la la bande originale du film The Dark Knight Rises. Warner Bros. avait alors fait valoir ses droits d’auteur pour faire supprimer la publication. 

Publicité

Par raphaelmuckensturm, publié le 03/10/2019

Copié

Pour vous :