YG / Facebook

En écoute : Stay Dangerous, le puissant nouvel album de YG

Le rappeur de Compton s’est entouré d’A$AP Rocky, Quavo, Ty Dolla $ign, Nicki Minaj et bien d’autres.

Publicité

Ce troisième album est comme un retour aux bases pour YG. Dans une interview accordée au magazine Rolling Stone en marge de la sortie de Stay Dangerous, il a confié vouloir laisser de côté les convictions politiques qu’il portait dans son précédent album Still Brazy sorti en 2016. Un choix que le MC originaire de Los Angeles explique par sa volonté de revenir à ce qu’il connaît le mieux : la rue.

Et pour ce faire, YG s’est tout simplement entouré de nombreux autres artistes, venus ponctuer cette tracklist explosive de 15 morceaux. Ty Dolla $ign, Nicki Minaj, A$AP Rocky, 2 Chainz, Big Sean, Jay 305, Young Boy Never Broke Again et Mozzy sont donc présents sur cet album qui, à n’en pas douter, est un concentré de tout ce que l’on aime chez YG.

Celui qui avait éclaboussé le rap californien en 2013 avec le morceau "My Nigga" revient avec de puissants tracks comme l’intro de l’album "10 Times", "Deeper Than Rap", "Bomptown Finest" ou encore "Handgun" en collab' avec A$AP Rocky. À noter que dans l’interlude "Free The Homies" (pas encore dispo en France), on peut entendre un message téléphonique de Big TC, le frère de Ty Dolla $ign emprisonné à vie pour meurtre.

Publicité

YG est affilié depuis son adolescence au fameux gang des Bloods à Los Angeles. Le titre de son album lui aurait même été inspiré par le mode de vie des gangstas californiens. Toujours dans l’interview qu’il avait donnée à Rolling Stone, il expliquait ceci : "Le titre vient de la rue. C’est vraiment quelque chose que les gars du coin ont commencé à dire il y a longtemps. Comme dans la communauté des Bloods, les gens disaient "stay dangerous, stay dangerous, stay dangerous, stay dangerous." C’était le dialecte. Maintenant ça a dépassé le cercle des Bloods."

En 2016, YG avait réalisé un coup de maître avec son morceau "Fuck Donald Trump" en collaboration avec Nipsey Hussle. Deux ans plus tard, avec ce nouvel album, il confirme la réputation qu’il s’est forgée depuis ses premiers morceaux, celle d’un real G.

Par Henri Margueritte, publié le 03/08/2018

Copié

Pour vous :