AccueilMusique

En écoute : Neva Left, le nouvel album royal de Snoop Dogg est enfin là

Publié le

par Sophie Laroche

©Album cover Neva Left Snoop Dogg

Snoop Dogg signe ici un quinzième album digne de son statut de pilier du hip-hop West Coast.

On y est, l’album de Snoop Dogg est enfin sorti. Après avoir dévoilé, il y a deux jours, les titre "Go On" et "Swivel", le Doggfather balance enfin les 16 morceaux de son dernier projet, Neva Left.

Comme la pochette de l’album le laissait présager, affichant un jeune Snopp Dogg encore aux prémices de sa prolifique carrière, ce quinzième album qui vient couronner 25 années de rap, constitue un véritable retour aux sources. À l’écoute, une vague venue des années 1990 nous submerge à coups de sonorités groove, G-Funk ("Go On"/"Mount Kushmore") et de psychédélisme West Coast. Une ambiance très old school, cependant loin d’être archaïque, que l’on doit aussi aux featurings d’autres O.G. de renoms comme Method Man & Redman, Too $hort ou encore B-Real de Cypress Hill.

Un choix artistique peu surprenant puisque Snoop Dogg, en session d’écoute à New York, avait déjà prévenu son public : "Ce que je voulais avec cet album, c’était un projet qui englobe toutes les étapes musicales de Snoop Dogg que le public a pu entendre depuis vingt-cinq ans." Il lui fallait donc repartir, explorer avec une fraîcheur nouvelle ses débuts dans le hip-hop, et cela sans négliger le présent. Ainsi, le Doggfather nous gratifie aussi de morceaux plus actuels, en association avec les grands noms du hip-hop contemporain comme Kaytranada, BadBadNotGood ou Wiz Khalifa, pour des sons plus trap comme "Trash Bags" ou le déjà culte "Lavender".

S’exprimant au sujet de cet album, Snoop Dogg avait aussi confié :

"Je voulais faire de la musique qui représente la génération hip-hop de laquelle je viens et qui informe les gens que je suis toujours présent".

Pour notre part, on pense que le message a bien été transmis et plus que compris.

À voir aussi sur konbini :