Isha via Facebook

En écoute : Isha signe un projet réussi avec La Vie augmente, vol. 2

Après le succès d’estime de La Vie augmente en 2017, Isha transforme l’essai avec le volume 2.

(© Isha, via Facebook)

On a tendance à l’oublier quand on considère l’enthousiasme suscité par Isha depuis un an, mais le rappeur n’est pas un nouveau venu sur la scène belge. Pendant quinze ans, changeant de noms (anciennement Psmaker) et alternant les périodes de productivité et de silence, l’artiste a réussi à s’imposer et forger le respect de ses pairs, jusqu’à incarner aujourd’hui un personnage fédérateur pour les nouvelles têtes du rap francophone.

Publicité

Il n’y a qu’à jeter un œil à ses collaborations pour comprendre : Isha partage l’affiche avec des artistes comme Hamza, Krisy, Di-Meh, Caballero, JeanJass ou encore Makala. Il est même arrivé à unir, avec son dernier projet, deux parties de la Belgique en invitant sur le morceau "Caravane", , un rappeur bruxellois rappant en néerlandais (en plus de l’anglais et du français).

Aujourd’hui, Isha sort son nouveau projet. Nommé La Vie augmente, vol. 2, ce mini-album de 10 titres vient succéder à son précédent succès d’estime La Vie augmente, vol. 1. Sur la pochette de ce premier volume, le rappeur montrait ses dents du bonheur immortalisées en noir et blanc comme un symbole de la philosophie d’Isha, à savoir être capable de parler du passé tout en insufflant à son rap une bonne dose d’espoir.

La Vie augmente, vol. 2 est illustré par une pochette en miroir. Y apparaissent toujours ces fameuses dents mais cette fois immortalisées sous rayons X. L’idée qui semble s’en dégager et donc marquer le projet : se positionner dans une continuité tout en allant plus en profondeur. Sur des prod' de qualité aux sonorités plus variées, Isha explore de nouveaux territoires allant du très sombre au dancehall ("Rien") et se laissant aller à plus de featurings. On retiendra notamment l’explosif "243 Mafia" avec Makala. Encore une fois, le rappeur mise sur un rap introspectif dans lequel il se raconte en oscillant entre références enfantines à Tintin et recul plus mature sur les pires moments de sa vie d’adulte ("Alcoolique, j’ai trouvé la force de jeter ma canette de bière" dans "Domamamaï").

Publicité

Dans plusieurs interviews, Isha nous avait bien prévenus. Pour composer sa musique, il n’a qu’à rester lui-même. Ce que l’on retient de ce projet : un mini-album équilibré, cohérent et à son image, à découvrir ci-dessous :

La Vie augmente, vol. 2 est disponible depuis le 23 mars 2018.

Publicité

Par Sophie Laroche, publié le 23/03/2018