AccueilMusique

En écoute : Sampha revient avec deux morceaux aériens inédits

Publié le

par Chayma Mehenna

Sampha est du genre cachottier. La preuve avec deux morceaux diffusés en exclu lors d'un mix de Richard Russell, à l'occasion du lancement à venir de son projet Everything is Recorded, sur la radio Reprezent 107.3 FM.

Depuis "Hold On" de SBTRKT, Sampha a enchaîné les collaboration bien senties. De Frank Ocean en passant par Jessie Ware, Drake, Kanye West ou Solange... plus rien ne l’arrête. Depuis, il s’est fait un nom en solitaire et c'est si bon que même le Guardian en parle en termes élogieux. Pour le plus grand plaisir des fans, voici deux nouvelles chansons inédites, faisant suite à la sortie de son premier album, Process, le mois dernier.

Richard Russel, big boss du label XL Recordings (maison de M.I.A., Vampire Weekend, the xx) a présenté, en présence de quelques heureux élus, son dernier projet : Everything is Recorded. Dans cette émission, enregistrée dans les locaux de XL et diffusée le 14 mars sur Reprezent 107.3 FM, il est revenu sur l’origine et les formes de sa récente décoction. Au programme de ce show, deux heures d’un mix à l’enchaînement réussi avec, surprise, quelques sons improvisés en live avec Sampha et Obongjayar, présents pour l’occasion. Les versions studio de ces deux titres inattendus feront partie du projet final et sont un avant-goût de ce qui nous attend. À ce propos, Richard Russel évoque d'autres collaborations, notamment avec Damon Albarn, Kamasi Washington, Peter Gabriel et bien d’autres.

Les deux nouveaux morceaux de Sampha Sisay sont de magnifiques titres aériens. À la basse et au chant pour "Close But Not Quite", il est accompagné par Richard Russel, aux talent décidément multiples, derrière un synthé. Sur ce son, il fait étalage de sa voix éthérée, suave et singulière. Ces vocaux lancinants se marient à merveille à une instru minimaliste. L’ensemble, d'une légèreté sans nom, peut s’écouter à la 53e minute du mix.

La surprise ne s’arrête pas là. À 1 heure 13 minutes et 51 secondes, Sampha revient avec "Everything is Recorded", qui fait suite à "She Said" d’Obongjayar. Cette version simplifiée, au piano mélancolique, est chargée en émotion malgré des nappes électroniques qui ajoutent un relief et du rythme. La voix de Sampha, fidèle, se décline en diverses teintes qui fileront la chair de poule à tout le monde.

Listen now ... www.reprezent.org.uk

Une publication partagée par Richard Russell (@everythingisrecorded) le

À voir aussi sur konbini :