AccueilMusique

En écoute : "Battle Cry", le nouveau morceau surprise de Jack White

Publié le

par Sophie Laroche

© Jack White/Facebook

Sans prévenir, Jack White vient de lâcher le morceau instrumental de "Battle Cry".

Ces derniers temps, on avait plus entendu parler de Jack White pour son travail d'entrepreneur-producteur au sein de son label Third Man Records (qui fait aussi dans le pressage de vinyle) que pour ses performances musicales. Aujourd'hui, l'ancien leader des White Stripes revient avec "Battle Cry", morceau énigmatique dont on ne sait s'il s'agit d'un extrait de son futur album solo ou d'une simple impulsion musicale.

Pour ce morceau énervé qui porte bien son nom, il semble que Jack White ait délaissé le bleu de l'univers Lazaretto, son deuxième album solo, pour se vêtir de noir. Par moment dépouillé, avec pour seule parure une rythmique guerrière et des "hey" scandés, le morceau est rehaussé par des intermèdes électriques enragés qui rappellent de précédents morceaux du musicien, comme "High Ball Stepper". Finalement, avec "Battle Cry", Jack White tend à revisiter ses anciennes amours avec un travail plus proche du rock des White Stripes ou de The Dead Weather que du blues orchestral exploré dans Lazaretto.

Un morceau lâché comme l'indice d'un futur album ? Il y a un mois, dans une interview accordée au magazine The New Yorker, Jack White expliquait avoir récemment travaillé avec un enregistreur à bande magnétique qu'il avait acheté à l'âge de 14 ans grâce à de l'argent amassé en tondant les pelouses. Des morceaux peaufinés dans le cadre minimaliste d'un appartement de Nashville, seulement équipé de matos d'enregistrement, d'un lit de camp et de quatre fenêtres, et qu'il a souhaité écrire de façon différente:

"Je vais écrire des morceaux qui peuvent être écoutés par le voisin d'à côté. […] Je veux aussi écrire comme Michael Jackson aurait écrit. Au lieu d'écrire des parties sur des instruments ou fredonner des mélodies, je veux y penser. Que tout soit fait dans ma tête et dans le silence, utilisant seulement un pièce, un chambre."

© Jack White/Facebook

À voir aussi sur konbini :