AccueilMusique

Eminem explique pourquoi il présente ses excuses à Rihanna dans Zeus

Publié le

par Joséphine de Rubercy

© YouTube

"Je suis désolé Ri, ce n'était pas censé te faire du mal", rappe Eminem dans ce mea-culpa.

En décembre dernier, le rappeur surprenait ses fans en sortant l’album Music to Be Murdered By – Face B, en version deluxe. Sur le morceau "Zeus", Eminem s’adresse directement à la chanteuse : "Et de tout cœur, excuse-moi, Rihanna/Pour cette chanson qui a fuité, je suis désolé, Ri/Ce n’était pas censé te faire du mal". Des excuses qu’il a réitérées de vive voix cette semaine, lors d’une interview sur Shade 45 de SiriusXM. Alors, de quoi s’agit-il exactement ?

Il y a quelques mois, un couplet d’Eminem a fuité sur la Toile, alors qu’il n’était pas supposé sortir. Un leak plutôt délicat dans lequel l’artiste s’en prend à Rihanna, affirmant qu’il aurait, lui aussi, "battu cette salo*e" et qu’il se range "du côté de Chris Brown". Cet extrait de la chanson "Things Get Worse" a été enregistré pendant les sessions de l’album Relapse, quelques semaines après que la chanteuse a été agressée par son compagnon, Chris Brown, en 2009. Onze ans plus tard, cet extrait fait beaucoup parler, d’autant plus qu’Eminem a entre-temps collaboré avec Rihanna sur les deux célèbres morceaux "Love the Way You Lie" et "The Monster".

Lors de son passage sur la radio américaine Shade 45 il y a quelques jours, l’interprète de "Not Afraid" est revenu sur ce couplet insultant. "Premièrement, je me suis demandé comment quelqu’un avait pu l’obtenir, a-t-il déclaré, deuxièmement, je n’ai aucun souvenir d’avoir fait ce couplet, le schéma des rimes ne me semble même pas familier." Et d’ajouter : "J’ai donc été pris au dépourvu, je me suis dit : 'Qu’est-ce que c’est que ce bordel ? J’ai vraiment dit ça ?'"

Selon le rappeur, cet écart serait dû à la phase difficile qu’il traversait à l’époque, pendant laquelle il "réapprenait à rapper" après avoir lutté contre sa toxicomanie. "C’était il y a 10 ans, mais ce n’est pas une excuse", admet-il. "Je pense que j’ai dit ça parce que ça rimait et avec le recul, maintenant, je me dis que j’aurais dû y réfléchir à deux fois."

À voir aussi sur konbini :