AccueilMusique

Eminem est le plus gros vendeur de disques du XXIe siècle

Publié le

par Aurélien Chapuis

Le rappeur vétéran de Détroit continue de pulvériser tous les records, grâce à une longévité exceptionnelle en termes de ventes.

Alors que sa carrière a débuté il y a plus de 25 ans, Eminem apparaît comme l’artiste qui a vendu le plus de disques ces vingt dernières années, d’après le rapport de Nielsen Music.

Le rappeur de 47 ans est loin devant, avec un cumul très important de ventes physiques et en streaming. En effet, rien que sur les dix dernières années, Eminem a vendu presque 14 millions d’albums, ce qui le place en troisième position derrière Adele et Taylor Swift, seulement aux États-Unis. Il est suivi de Justin Bieber et Drake.

Si l'on y ajoute les 30 millions d’albums vendus pendant son âge d’or des années 2000, Eminem reste le plus gros vendeur de disques de ce siècle, mais aussi le rappeur qui a vendu le plus de disques de l’histoire. Si l'on additionne ses ventes internationales, on atteint plus de 72 millions d’albums sur les vingt dernières années. À côté de cela, Eminem a été neuf fois d’affilée premier du Billboard à ses sorties d’albums, un record égalé uniquement par Kanye West. Et il enregistre aussi à son actif deux albums de diamant consécutifs, avec The Marshall Mathers LP en 2000 puis The Eminem Show en 2002.

Sa renaissance avec Recovery en 2010 a aussi été un énorme succès, avec près de 5 millions d’albums vendus. Son dernier album devenu disque de platine est pour l’instant Kamikaze, sorti en 2018. Malgré la fin progressive du CD, Eminem a montré sur les dernières années que son public s’était parfaitement adapté au streaming, devenant troisième sur les dix dernières années avec 17,8 milliards de streams, juste derrière Drake et Post Malone. La plupart de ses streams viennent de trois tubes, "Not Afraid", "Love the Way You Lie" et "The Monster". Tous ses succès ont assuré à Eminem la place de cinquième artiste le plus streamé au monde sur Spotify ces dix dernières années, prouvant qu’il reste encore et toujours incontournable. 

À voir aussi sur konbini :