AccueilMusique

Emily Ratajkowski accuse Robin Thicke d’agression sexuelle sur le clip de "Blurred Lines"

Publié le

par Samuel Delwasse

"Je n’ai pas réagi… Pas comme j’aurais dû" : 8 ans après les faits, Emily Ratajkowski raconte pour la première fois.

Dans son livre intitulé My Body qui sortira le 9 novembre prochain, Emily Ratajkowski décrit avoir été agressée sexuellement par Robin Thicke il y a huit ans. Les évènements se sont déroulés lors du tournage du clip de "Blurred Lines", morceau phare de 2013 en featuring avec Pharrell Williams et T.I.

Emily Ratajkowski est donc revenue sur cette agression de la part du chanteur américain. La mannequin affirme que tous ces actes eurent lieu en dehors des scènes de tournage : "Soudain, sorti de nulle part, j’ai senti la fraîcheur et l’étrangeté des mains d’un inconnu qui me touchaient les seins nus par derrière. Je me suis instinctivement éloignée en regardant Robin Thicke. Il a maladroitement souri et a trébuché en arrière, ses yeux cachés derrière ses lunettes de soleil."

Diane Martel, la réalisatrice du clip, s’est confiée auprès de Sunday Times sur sa perception des évènements en direct du plateau : "Je me souviens du moment où il a saisi sa poitrine. Un sein dans chaque main. Il se tenait derrière elle et ils étaient tous deux de profil. J’ai hurlé avec ma voix très agressive : 'Mais qu’est-ce que tu fous bordel ? Le tournage est fini '!".

Un titre qui avait déjà fait polémique à l’époque

Face à cette situation, Emily Ratajkowski décrit dans son ouvrage que, paralysée par l’humiliation qu’elle venait de subir, elle n’avait pas réagi au moment de cette agression. "J’ai gardé la tête haute et j’ai haussé les épaules, évitant tout contact visuel, sentant toute la chaleur de l’humiliation parcourir mon corps. Je n’ai pas réagi, du moins pas vraiment. Pas comme j’aurais dû".

Pour rappel, le titre avait déjà suscité de nombreuses controverses au moment de sa sortie, par le message qu’il fait passer à travers ses paroles. En effet, Robin Thicke parle dans ce titre d’un flou entre consentement et non-consentement lors d’un rapport sexuel. À la suite de sa sortie, il fut vivement critiqué pour l’incitation au viol qui émanait des paroles de ce morceau.

Des dizaines d’universités au Royaume-Uni s’étaient par exemple mobilisées pour interdire ce titre, qui fut l’un des plus gros hits de l’année 2013. Huit ans après sa sortie, ce morceau fait donc encore parler de lui. Au moment de l’éclosion de la polémique, Emily Ratajkowski s’était déclarée "contente que les gens critiquent les paroles de chansons, parce que je pense que c’est une chose importante à faire". Visiblement, le flou qui entoure les textes de ce morceau est accompagné de gestes plus que problématiques de la part de Robin Thicke. Le chanteur ne s’est pour l’instant par encore prononcé face à ces accusations.

À voir aussi sur konbini :