AccueilMusique

En écoute : Vald revient faire du bruit avec son très bon album, Xeu

Publié le

par Jérémie Léger

Un peu plus d’un an après son premier album studio Agartha, Vald enchaîne avec un nouvel opus, le très attendu nouvel album Xeu.

Ah sacré Vald ! Le rappeur d’Aulnay-sous-Bois n’aura pas manqué d’idées en termes de communication pour annoncer son nouvel album Xeu. En bon troll, il a carrément brouillé les pistes pour s’assurer d’une hype maximum. Entre les ambiguïtés autour de la signification de son titre et de sa pochette, sans oublier la mise en scène d’un leak sur Twitter, douze jours avant la sortie du projet, Sullyvan ne fait décidément rien comme tout le monde. Mais la comédie a assez duré, Xeu est désormais disponible, et c’est du sérieux cette fois.

Arborant une pochette intégralement blanche, Xeu surprend forcément au premier coup d’œil. Porté par un premier single ravageur intitulé “Trophée”, et par l’excellent clip de “Désaccordé", c’est un total de 17 titres que le rappeur a livré sur cet opus, tout comme sur Agartha, son premier album sorti un an auparavant et certifié disque de platine.

Une fine équipe pour un projet bien construit

Au niveau des invités, on retrouve, les MC’s Sirius et Suik’on Blaze AD, mais surtout son camarade Fianso sur le très réussi "Dragon". Pour ce qui est du feat. avec Lorenzo, il faudra donc attendre encore un peu. À la prod, ce cher Vald a pu compter sur son camarade Seezy pour produire l’intégralité de l’album (excepté un morceau). Un projet qui musicalement se veut encore une fois très éclectique, mais plus que jamais maîtrisé. Et histoire de frapper fort, l’album s’ouvre en fanfare avec le titre "Primitif" qui livre un panorama de l’état d’esprit du rappeur. Suivent plusieurs bangers tels que "Seum" ou Chépakichui", des titres résolument trap comme "DQTP", "Jeantertain" et bien entendu, des titres plus mélodiques et vaporeux à l’image des morceaux "Désaccordé, "Deviens génial" ou encore "Possédé".

Mais comme il le dit si bien lui-même dans "Chépakichui" : "c’est pas juste une question de vibes, c’est bien plus que ça". Et la force de Vald est bien là : peu importe la mélodie ou le style, son flow, ses punchlines, son troisième degré, et aussi parfois son émotivité se veulent toujours aussi habiles. Preuve s’il en fallait que le rap de Vald n’est pas autant sans queue ni tête qu’il voudrait nous le faire croire.

À voir aussi sur konbini :