AccueilMusique

En écoute : Ty Segall ne prend jamais de repos

Publié le

par Chayma Mehenna

Il est encore venu le temps d'un nouveau titre de Ty Segall. Et oui, il ne s'arrête jamais et tant mieux. "Black Magick" annonce en douceur un nouvel EP qui déboulera incessamment sous peu. 

Ça n’a rien de bien original d’angler un papier sur Ty Segall, la plus prolifique des figures du rock actuel, à propos, justement, de cette productivité hors pair. Et pourtant, comment définir autrement cet ovni de la musique ? Lorsque l’on s’intéresse à son parcours, force est de constater que les articles sur ses sorties se font nombreux.

Et pour cause, si le monsieur compose beaucoup et souvent, la qualité ne pèche jamais. Il y a de cela un peu plus d'un mois, son dernier album, sobrement intitulé Ty Segall (tout comme son premier) nous a fait appuyer sur replay incessamment. Ça n’est visiblement pas prêt de s’arrêter puisqu’un EP, Sentimental Goblin est prévu pour le 17 de ce mois.

Petite mise en bouche en attendant le plat de résistance, "Black Magick" se fait l’interlude musicale parfaite de cette journée. Il y a débat sur la question mais chez Konbini on est de fervents amateurs de ses ballades, les plus rares moments où il laisse de côté la fuzz rance et l’allure frénétique du rock garage pour nous bercer tout doucement. Il a la voix faite pour, il connaît les accords les plus lancinants, Ty Segall peut se faire maître du romantisme lorsqu’il le veut avec des titres aussi lents que langoureux.

Celui-ci n’est jamais trop sombre bien qu’il évoque la magie noire qui nous sauvera tous de la solitude. Sur fond de tintements métalliques, de cordes tremblantes et de chœurs chauds, c’est chiadé, ça a l’ampleur des sixties, la douceur et le délassement du psyché tandis que les répétitions créent l’addiction instantanée. Ça nous rendrait presque superstitieux.

À voir aussi sur konbini :