AccueilMusique

Eagles Of Death Metal face au carnage : "Ca a fait tellement de bruit que ça a couvert la musique"

Publié le

par Théo Chapuis

Le groupe Eagles Of Death Metal était au beau milieu de son show lorsque les assaillants ont attaqué le Bataclan. C'est la première fois qu'un concert est attaqué avec autant de sauvagerie.

Josh Homme et Jesse Hughes, musiciens de Eagles Of Death Metal.

Ce qui devait être une soirée festive placée sous le signe du rock moustachu a viré au cauchemar. Le pire attentat de l'histoire de France a visé la salle parisienne du Bataclan, vendredi 13 novembre. S'y produisait ce soir-là Eagles Of Death Metal, le groupe de rock show off mené par Jesse Hughes et Josh Homme (également leader des Queens Of The Stone Age, mais qui n'accompagnait pas le groupe sur cette tournée).

Avec au moins 82 morts après l'attaque qui a frappé la salle de concert, c'est la toute première fois qu'un concert de rock est ciblé avec autant de sauvagerie par des terroristes, en France comme ailleurs. Voir le nom de Daech associé à celui d'Eagles Of Death Metal paraît absurde, tant l'esprit du groupe, qui s'en est sorti sain et sauf, est éloigné de la barbarie idolâtre des jihadistes.

Sous l'ironie du pseudonyme de son chanteur Jesse "The Devil" Hughes ou de titres d'albums comme Peace, Love, Death Metal ou Death By Sexy, le groupe de Californie s'est toujours fait une spécialité de la contradiction entre liberté du mouvement hippie et radicalité du death metal.

Dix ans après la sortie de leur premier véritable album, Eagles Of Death Metal sont toujours une des formations les plus efficaces au monde en live. Groovy et classieux, le groupe de Palm Desert n'a pas son pareil pour faire danser comme un seul homme une salle de concert entière, armé de tubes comme "I Only Want You", "Cherry Cola", "I Want You So Hard (Boy's Bad News)" ou "High Voltage".

Il suffit de regarder un clip du groupe pour comprendre l'univers décalé et les riffs incisifs qui plaisent tant à leurs fans.

En tournée européenne pour  défendre leur nouvel album Zipper Down ("Braguette ouverte"), le premier depuis sept ans, les rockeurs étaient en train de jouer sur scène le titre "Kiss The Devil" lorsque les premières détonations ont éclaté à l'intérieur de la salle.

Après les première images et les vidéos impressionnantes de spectateurs s'échappant au plus vite de ce carnage, c'est d'abord l'incertitude sur la situation du groupe. Jusqu'à ce que ce message apparaisse sur Facebook, au moment où François Hollande, Manuel Valls, Bernard Cazeneuve et Christiane Taubira étaient en route pour le Bataclan :

Nous sommes toujours en train d'essayer de savoir où sont les membres et s'ils sont en sécurité. Nos pensées vont à toutes les personnes qui ont été impliquées dans cette situation tragique.

We are still currently trying to determine the safety and whereabouts of all our band and crew. Our thoughts are with all of the people involved in this tragic situation.

Posté par Eagles Of Death Metal sur vendredi 13 novembre 2015

"Le groupe a davantage entendu que vu la fusillade, à cause des lumières"

Peu après, selon le Washington Post qui a réussi à joindre la mère d'un membre du groupe (elle-même en contact avec sa belle-fille), les membres de Eagles Of Death Metal ont été déclarés sains et saufs. Une information confirmée samedi matin par l’agence de presse AP, citant des sources américaines "officielles" mais anonymes. Le groupe a décidé d'interrompre sa tournée et de rentrer aux Etats-Unis. D'autres groupes, comme U2 ou Coldplay, ont également annulé des concerts.

Peu après l'avoir eu au téléphone, le frère du batteur Julian Dorio, Michael Dorio, a rapporté à la chaîne américaine WSBTV un récit glaçant des attentats : 

Il a dit qu'ils avaient déjà joué six chansons et avant de voir quoi que que soit, ils ont entendu des coups de feu d'armes automatiques. Eagles Of Death Metal face au carnage : Ca a fait tellement de bruit que ça a couvert la musique, et ils se sont couchés à terre. Alors qu'ils se relevaient pour tenter d'évacuer, ils ont vu des hommes avec des mitraillettes tirant au hasard dans la salle. Ils ont davantage entendu que vu tout cela, à cause des lumières de la scène.

De nombreux témoignages expliquent qu'au moins trois hommes armés sont entrés par l'entrée. Malgré la panique, des spectateurs ont pu fuir à travers un Velux, par le toit.

Sur Twitter et Facebook, c'est toute la communauté des musiciens qui a partagé sont émotion. Des artistes d'horizons aussi divers que Seth Gueko, Twin Peaks, Savages, Ibrahim Maalouf ont fait état de leur peine, de leur indignation ou de leurs mots de soutien.

À voir aussi sur konbini :