Drake & Rick Ross : le classement de toutes leurs collaborations

Alors que la rumeur d'un album commun ressurgit, rangeons dans l'ordre tous les morceaux communs de Drake et Rick Ross.

Cela faisait quasiment 6 ans que nous ne les avions pas vus ensemble. Drake et Rick Ross étaient en froid suite aux embrouilles avec Meek Mill. Le boss Rozay s’était alors rangé du côté de son poulain, tirant à bout portant sur la star de Toronto. Depuis, tout est arrangé et la paire vient de sortir coup sur coup deux morceaux : "Money in the Grave" et "Gold Roses".

Il faut dire qu’au fil des années, leurs collaborations ont toujours été très réussies. Les deux artistes ont grandi musicalement à la même période et représentent un style grandiloquent assez parfait entre le clinquant et le fragile, le réel et le fantoche. Souvent avec DJ Khaled, Lil Wayne ou French Montana, les deux amis ont concocté de nombreux hits du début des années 2000, tout en force et conviction. 

Publicité

Dès leur premier morceau commun, Drake et Rick Ross parlent d’un possible projet complet, un album ou une mixtape. Appelé un temps Y.O.L.O., cette chimère refait surface alors que Rick Ross l’évoque en interview et que certaines collaborations réapparaissent comme ce fabuleux "Free Mind" sur la compilation Care Package de Drake sortie ces derniers jours. 

Revenons ainsi sur toutes leurs collaborations et essayons de les classer. Posons-nous aussi la question : est-il intéressant en 2019 d’avoir un album Drake/Rick Ross ?

14. DJ Khaled – Fed Up ft. Usher, Young Jeezy, Rick Ross & Drake (2009)

Publicité

La toute première collaboration de Drake et Rick Ross n’est pas très révélatrice. Elle a lieu dans ce single de l’album Victory de DJ Khaled comme il en faisait beaucoup à l’époque, c’est-à-dire avec une armée d’invités. Sur celui-ci, c’est Usher qui joue le rôle de T-Pain pendant que Young Jeezy ouvre le bal, alors en pleine montée, puis Rick Ross, et enfin Drake clôture. La version album aura même un couplet de Lil Wayne en plus.

Avec le recul, c’est assez poussif, presque décousu, même s’il est toujours jouissif de voir Khaled s’agiter un peu partout et que chaque rappeur offre des bons moments. Clairement pas la meilleur track de Drake et Rick Ross, mais au moins la première où il se croise.

13. Rick Ross – Us ft. Drake & Lil Reese (2012)

Publicité

Morceau aussi plutôt anecdotique dans leur discographie. Présent sur la mixtape The Black Bar Mitzvah de Rick Ross en 2012, "Us" est un rattrapage de la tendance "Drill" de Chicago par les deux nababs du rap. Avec Young Chop à la production et Lil Reese au refrain, le but est vraiment de surfer sur le succès de Chief Keef et Lil Durk, tout puissants à cette époque. Les couplets sont bons mais sans réel panache. De la bonne roue libre.

12. French Montana – Pop That ft. Rick Ross, Drake & Lil Wayne (2012)

Premier gros carton du classement, ce "Pop That" est un superbe coup de poing des quatre fantastiques : French Montana, Lil Wayne, Rick Ross et Drake. Le morceau reste un peu difficile à écouter en 2019 avec sa reprise en boucle d’Uncle Luke du 2 Live Crew. Mais le sens de la célébration est bien présenté, on s’y croirait vraiment autour de cette piscine avec cette bande de potes. Tout est gros, parfois même trop lorsque Weezy débarque avec son skate et son style de fan de Blink-182, 15 ans après. Un moment de pop culture en soi. 

Publicité

11. Rick Ross – Made Men ft. Drake (2011)

"Made Men" est un morceau de pure trap comme on en fait en 2011 : immédiat, efficace et vantard. Quelques paroles resteront dans la légende, notamment quand Rick Ross compare sa Mercedes S65 à Rihanna puis quand Drake évoque sa possible relation avec la même Rihanna quelques secondes plus tard. Tout va un peu trop loin mais les deux rappeurs embrassent parfaitement le sujet et se complètent sans effort. Un duo inné. 

10. Rick Ross – Diced Pineapples ft. Drake & Wale (2012)

Rick Ross cherche ici à recréer la magie de "Aston Martin Music" pour son album God Forgives, I Don’t. Il a sorti le piano de bar d’hôtel de luxe, l’introduction interminable, les métaphores sexuelles, les petites vocalises de Drake et le couplet final de Wale. C’est le penchant cinématographique des collaborations de Drake et Rick Ross et il fonctionne extrêmement bien.

Malgré tout, on a l’impression que le morceau ne part jamais vraiment, il reste dans une certaine zone de confort, comme Rick Ross à cette période. Quelque part, c’est un morceau de fin de règne, le moment de rupture dans une suite de buddy movies toujours excellents. Un point d’interrogation qui laisse quand même un bon goût d’ananas dans la bouche.

9. Drake – Money in the Grave ft. Rick Ross (2019)

Sorti à l’occasion de la victoire des Toronto Raptors en finales NBA, ce morceau est typiquement tout ce qu’on connaît du Drake actuel : une production actuelle rebondissante, des rimes paresseuses car pas besoin d’en faire plus et un gimmick fédérateur. L’arrivée de Rick Ross paraît être d’outre-tombe. Les problèmes judiciaires et de santé du rappeur se ressentent dans cette voix profonde et parfois susurrée, comme si Rick Ross était maintenant un podcasteur ASMR. Une petite surprise qui donne envie d’en avoir plus. 

8. DJ Khaled – No New Friends ft. Drake, Rick Ross, Lil Wayne (2013)

Comme souvent avec Drake et Rick Ross, "No New Friends" réitère une formule qui a cartonné. Cette fois-ci, il s’agit de la structure de "I’m On One", précédent tube de DJ Khaled avec la même équipe, à la même place précisément : Drake sur un refrain entêtant, Rick Ross sur une menace permanente et Lil Wayne en fou du roi de luxe.

Nous sommes en 2013 donc tout ce beau monde est encore sur un nuage même si on voit quelques ficelles et une ambiance d’apocalypse qui se dessine derrière le décor. Jusqu’au titre : "Pas de nouveaux amis". Après ça, les grands potes vont surtout devenir de nouveaux ennemis, très rapidement. Reste un morceau symptomatique d’une époque, super agréable à réécouter.

7. Drake – Lord Knows ft. Rick Ross (2011)

Apparaissant au sein du parfait album Take Care de Drake, "Lord Knows" est marqué par le fantôme de leur mentor, Mr Carter alias Jay-Z. En prenant une production soul guerrière de Just Blaze, producteur très proche de Jay-Z, et en utilisant les mêmes schémas, les mêmes pauses dans les temps, Drake et Rick Ross entrent dans une filiation directe avec Hova. Et ça fonctionne parfaitement. Dès leur troisième collaboration, le duo trouve une équation correcte, un terrain d’entente naturel. 

6. Rick Ross – Gold Roses ft. Drake (2019)

Troisième single du futur Port of Miami 2 de Rick Ross, "Gold Roses" sonne classique dès ses premières notes. On a l’impression de retrouver les deux amis comme s’ils sortaient d’une session de Take Care en 2011, un véritable standard. Des rimes sans fin introspectives, des visions de vie développées à l’extrême se posent sur un clavier cristallin et des petites voix de l’espace.

"Money in the Grave" était l’apéritif addictif, "Gold Roses" entre dans le plat de résistance. Retrouver le duo à un tel niveau presque six années après leur dernière joute est vraiment impressionnant. Ou décevant si on attendait une évolution. À vous de choisir.

5. J.U.S.T.I.C.E League – Empire ft. Rick Ross & Drake (2015)

Les producteurs J.U.S.T.I.C.E. League ont toujours offert un parfait tapis de jeu pour Rick Ross et, par la même occasion, pour ses collaborations avec Drake. Celle-ci est peu connue car destinée à l’album des producteurs sorti en catimini en 2015. Pourtant tous les ingrédients sont là pour en faire un de leurs meilleurs duos. 

4. Drake – Free Spirit ft. Rick Ross (2011)

Ce morceau a tout pour être iconique. Il est sorti pendant la conception de Take Care, une des meilleures périodes créatives de Drake. Son producteur Noah 40 Shebib sort un superbe sample de Sade, une constante qu’ils vont utiliser régulièrement ensuite. Drake ajoute un de ses refrains dont il a le secret à cette époque et Rick Ross est insolent tout au long de son couplet.

Alors qu’il aurait été parfait sur Take Care (peut-être plus que sur "Lord Knows"), "Free Spirit" fait partie du Care Package que Drake vient de ressortir cet été. Un morceau important de leur histoire. Et donc un peu de la nôtre. 

3. DJ Khaled – I’m On One ft. Drake, Rick Ross, Lil Wayne (2011)

"I’m On One" est sûrement ce qui a dessiné le "génie" de DJ Khaled. Son choix de production, sa direction, son casting, tout est commence vraiment avec ce titre. Drake est bien sûr la colonne vertébrale du tout, la production de T-Minus et 40 aussi mais Rick Ross s’y place comme à la maison, laissant vraiment une des toutes meilleures de leurs collaborations dans le giron de DJ Khaled. Allez, on se la remet. 

2. Rick Ross – Aston Martin Music ft. Drake & Chrisette Michele (2010)

Là on touche à la grâce. "Aston Martin Music" a une structure compliquée, on dirait qu’il y a deux refrains et qu’ils n’ont pas su choisir lequel garder. C’est un morceau interminable avec une production à tiroir, pas forcément facile à aborder. Pourtant c’est exactement cette structure qui en fait un diamant, une vision à part. C’est la première véritable alchimie de Rick Ross et Drake. Le (deuxième) refrain de Chrisette Michele leur permet en plus de garder une certaine distance et d’équilibrer le tout. Et Rick Ross ne porte pas de lunettes, c’est unique. Tout est cinéma dans ce morceau. Tout est vrai. Mais tout est faux.

 

1. Rick Ross – Stay Schemin ft. Drake & French Montana (2012)

C’est un choix assez personnel mais "Stay Schemin" est la quintessence du duo Rick Ross / Drake. Placé sur la mixtape sous estimée Rich Forever, ce titre absorbe toutes les diverses entités des deux artistes pour en tirer un tube spontané, non calibré, un véritable accident.

Drake envoie des balles à Common (et quelque part aussi déjà à Pusha T), Rick Ross est complètement mégalomane, voir paranoïaque et le refrain totalement faux de French Montana accentue ce côté brut et puissant. Et le clip filmé dans le noir à l’arrache est juste parfait pour finir le tableau, presque tiré d’un film de John Carpenter. Superbe. Rien que pour ça, on attend l’album.

 

 

Par Aurélien Chapuis, publié le 08/08/2019

Copié

Pour vous :