AccueilMusique

Drake réunit Jay-Z, Cudi, Lil Wayne, Rick Ross… sur le tant attendu Certified Lover Boy

Publié le

par Hong-Kyung Kang

Travis Scott, Young Thug, Future… sont aussi de la partie. "Un mélange de masculinité toxique et de vérité", prévient Drizzy.

Ce vendredi 3 septembre, Drake a mis fin à l’attente de ses auditeurs, en sortant son nouvel album Certified Lover Boy. Ce nouvel opus de l’artiste canadien, certainement l’un des projets musicaux les plus attendus de cette rentrée avec Donda de Kanye West, se dévoile donc enfin au public : 

Certified Lover Boy présente 21 titres qui s’étendent sur près d’une heure et demie d’écoute. La tracklist rassemble beaucoup d’invités, dont plusieurs grosses têtes d’affiche telles que Jay-Z, Travis Scott, Lil Wayne, Future, Young Thug, Rick Ross, Kid Cudi ou 21 Savage, et des étoiles montantes comme Giveon ou Tems. 

Ce sixième album de Drizzy était initialement prévu pour l’été dernier, mais a connu plusieurs reports. Il arrive donc plus de trois ans après Scorpion, le précédent album du rappeur, et près de 6 mois après Scary Hours 2, son dernier projet. L’artiste canadien a présenté son nouveau disque sur Apple Music via cette note : "Un mélange de masculinité toxique et de vérité qui brise inévitablement les cœurs". 

Avant même sa sortie, Certified Lover Boy avait déjà fait du bruit auprès des auditeurs. Drake et Kanye West – ce dernier a sorti son nouvel album la semaine dernière – sont entrés dans une concurrence directe. Afin de promouvoir son projet, Champagne Papi a installé des panneaux publicitaires dans plusieurs grandes villes comme Atlanta, New York ou Chicago. De plus, la pochette de l’album réalisée par l’artiste contemporain Damien Hirst, qui a été dévoilée il y a quelques jours, a engendré des réactions assez mitigées de la part du public. 

Drake est aujourd’hui un des plus gros poids lourds parmi les artistes, et son album Scorpion détient le record du meilleur démarrage au monde sur Spotify. Certified Lover Boy lui permettra peut-être de confirmer sa domination de la scène musicale. 

À voir aussi sur konbini :