AccueilMusique

Drake a sublimé notre week-end en dévoilant deux morceaux surprises

Publié le

par Jérémie Léger

Ce week-end, Drake a sorti un EP surprise avec deux morceaux inédits. Et personne n’était prêt.

Au sommet de son art et des charts depuis plusieurs années, Drake fait de chacune de ses sorties un événement, encore plus lorsque personne ne s’y attend vraiment. Et parce que faire comme tout le monde, en sortant un projet le vendredi, c’est trop mainstream, l’artiste a décidé de procéder autrement en dévoilant, par surprise, un mini EP intitulé Scary Hours ce week-end. Au menu, deux morceaux : "God’s Plan" et "Diplomatic Immunity".

Un retour au rap

Il est bon de le rappeler, car ces derniers temps, au vu de sa direction artistique plus mélodique, on avait tendance à l’oublier, mais Drake est un rappeur. Un statut qu’il rappelle avec brio sur le somptueux "Diplomatic Immunity". Sur ce morceau, le MC de Toronto s’emploie à établir la liste de ses nombreux privilèges en tant qu’artiste.

Même credo sur "God’s Plan" : si la voix du rappeur se veut plus douce et le morceau plus chanté, Drizzy rappe et prouve avec ces deux inédits qu’il ne faut pas uniquement le ranger parmi les musiciens "fleur bleue".

Drake accusé de plagiat

Cependant, concernant ce dernier morceau, une ombre vient noircir le tableau. En effet, le rappeur s’est rapidement fait accuser de plagiat par un de ses confrères rappeur bien moins connu, Pfv. L’artiste originaire de Louisiane, qui a acquis une petite notoriété sur YouTube, a accusé Drake d’avoir copié la mélodie de son morceau "Play for Keeps". Pour confirmer ses allégations, le MC lésé a présenté une comparaison des deux titres, en profitant bien sûr pour demander réparation. En tendant l’oreille, il est vrai que la ressemblance est frappante.

Plagiat ou pas, ce n’est pas la première fois que Drake se retrouve accusé. En effet, l’an dernier, le sulfureux rappeur XXXTentacion l’avait aussi accusé d’avoir volé le flow de son morceau phare "Look At Me" dans son titre "KMT". Ce désaccord entre les deux artistes avait d’ailleurs donné naissance à un clash virulent sur Twitter. Souvenirs, souvenirs.

"Je ne vais pas rapper sur Twitter avec des mecs qui me piquent mon flow. Ces mecs-là, je les gifle. C’est drôle de voir l’industrie musicale laisser ce mec s’asseoir sur le trône si longtemps. Ça craint, allez vous flinguer", s’énervait alors le jeune artiste en février dernier. N’en déplaise à XXXTentacion, en attendant que cette nouvelle affaire de plagiat connaisse une suite, Drake est toujours sur le trône pendant que lui est en prison.

À voir aussi sur konbini :