Drake rapporterait 440 millions de dollars par an à la ville de Toronto

D'après les calculs d'un consultant en marketing, Drake rapporterait à lui seul 5 % des recettes annuelles de sa ville natale.

(© OVO)

En quelques années, Drake est devenu l'un des rappeurs les plus influents à travers le monde. Une influence et un impact qui ne se limitent pas qu'à la musique puisqu'un récent reportage de Vice News démontre que Drizzy pèse lourd dans l'économie de Toronto, sa ville d'origine. 

Publicité

Il faudrait être aveugle pour ne pas voir que Drake ne met pas en valeur sa ville natale. Son dernier clip pour le morceau "I'm Upset" en est la preuve en images. Dans l'intro du clip, il sort de son lit qui est planté au beau milieu des Raptors de Toronto, l'équipe de basket de la ville officiant en NBA. 

Sur les 8,8 milliards de dollars canadiens que la ville encaisse chaque année, Drake en représenterait donc 5%. Un pourcentage non-négligeable qui se chiffre à 440 millions de dollars. Le consultant en marketing et en branding Gordon Hendren qui apparait dans le reportage de Vice News explique que le rappeur a apporté une nouvelle image de marque à la ville. L'une des preuves irrémédiables de cette omniprésence : les magasins estampillés "6ix" (surnom de Drake) qui fleurissent à chaque coin de rue. 

Publicité

"Nous avons fait quelques calculs qui nous indiquent qu'il représente 440 millions de dollars dans l'économie de la ville de Toronto. Il y a un certain nombres de facteurs qui jouent dans ce calcul et nous en avons déduit que Drake représente 5% de ces 8.8 milliards. Pourquoi ? Parce qu'il a apporté à la ville une nouvelle image de marque. Il est en quelque sorte devenu l'incarnation de Toronto", explique-t-il face caméra dans le reportage de Vice News. 

Pour le conseiller financier canadien Michael Thompson, le nom même de Drake aurait le don d'envoyer une bonne dose de dopamine dans le cerveau de ceux qui l'entendent. 

"J'étais à la Nouvelle-Orléans pendant le weekend pour y sécuriser des conférences technologiques qui doivent se tenir à Toronto sur les trois prochaines années. J'ai un peu parlé de Toronto, qui nous étions, le nombres d'habitants etc. Et quand j'ai mentionné le fait que c'était là où vivait Drake, les gens sont devenus comme fous. Ces conférences rapporteront à la ville 147 millions de dollars canadiens."

Publicité

Pour ceux qui voudraient mieux comprendre cette drizzy-mania dans les rues de Toronto, regardez le mini-reportage de Vice News. 

Par Henri Margueritte, publié le 06/07/2018

Copié

Pour vous :