AccueilMusique

Dr. Dre perd son procès contre le gynécologue Dr. Drai

Publié le

par Jérémie Léger

L’artiste avait porté plainte contre un médecin nommé Dr. Drai.

© Wikimedia Commons/Twitter

Non, ceci n’est pas un canular. Tout a commencé en 2015, lorsque le docteur Draion Burch, un gynécologue de renom exerçant dans l’État de Pennsylvanie, a souhaité déposer sa marque sous le nom de Dr. Drai. Tout aurait pu bien se passer, mais cette initiative n’a pas été au goût de Dr. Dre.

En avançant que la ressemblance entre les deux noms risquait de créer "une confusion" entre les deux marques, le célèbre producteur de Compton avait décidé de s'opposer à la procédure en portant plainte. Trois ans plus tard, le bureau en charge de l’affaire a rendu son verdict et l’homme star du hip-hop n’est pas intouchable : sa plainte a été rejetée.

Il n’existe, selon les juges, pas assez d’éléments pour justifier un risque de malentendu. D’autant plus que le docteur Draion Burch utilise ce nom depuis des années et a même signé plusieurs ouvrages spécialisés, dont le très curieux 20 Things You May Not Know About the Penis (en français, 20 choses que vous ne savez probablement pas à propos du pénis).

Le médecin a assuré que ses motivations n’étaient pas d’utiliser la popularité de Dr. Dre pour faire parler de lui : "Ce serait donner une mauvaise image de moi en tant que médecin", a-t-il déclaré à la BBC. Il a continué en assurant que les gens ne les confondraient pas : "Dr. Dre n’est pas un médecin. Il n’est pas qualifié pour fournir des services médicaux ou vendre des produits de l’industrie médicale."

Difficile de lui donner tort sur ce point. Surtout qu’Andre Young, après avoir propulsé la West Coast sur le devant de la scène hip-hop dans les années 1990, avoir porté de nombreux artistes de génie et avoir eu beaucoup de succès grâce à son business de casques audio, n’a plus vraiment à craindre d’être confondu. Une légende comme lui, il n’y en a qu’une.

À voir aussi sur konbini :