(Photo by Denise Truscello/WireImage)

D’où provient la fortune de Jay Z, premier rappeur milliardaire de l’histoire

Le rappeur de Brooklyn tient sa fortune de ses investissements en alcool, art, technologie et musique.

"I’m not a businessman, I’m a business, man !" : Jay-Z le disait lui-même dans son couplet pour le remix de "Diamonds Are Forever" de Kanye West. C’était en 2005, il y a quasiment quinze ans et, depuis, le rappeur de Brooklyn n’a cessé de le confirmer. D’après Forbes, le rappeur de Brooklyn vient d’atteindre le chiffre impressionnant du milliard en fortune personnelle, devenant le premier rappeur de l’histoire à obtenir un tel statut. Mais comment amasse-t-on une telle somme ?

A priori en investissant judicieusement dans le milieu de l’alcool, de l’immobilier, de l’art et de la technologie. Et surtout en ne mettant jamais tous ses œufs dans le même panier. En effet, Forbes calcule à hauteur de 220 millions de dollars le cash et les investissements de Jay-Z. Parmi ceux-ci, la plus belle opération reste son entrée dans le capital d’Uber en 2013 avec 3 millions de dollars. Sa valorisation atteint 70 millions à l’heure actuelle.

Publicité

Mais le plus gros de son portefeuille se trouve dans les alcools de luxe, notamment avec l’acquisition du champagne Armand de Brignac en 2014. Il y a investi 310 millions de dollars. Si on y ajoute les 100 millions placés dans la marque de cognac D’Ussé avec Bacardi, on obtient donc quasiment la moitié du capital du rappeur investit dans l’alcool.

Le reste est bien sûr en musique : 100 millions pour Tidal, alors qu’il n’avait investi que 60 millions en 2015. 75 millions pour Roc Nation, sa boîte de management liée à Live Nation, et 75 millions pour son propre catalogue musical. Il a aussi investi 70 millions dans sa collection d’art, notamment avec le tableau "Mecca" de Basquiat, acheté 4,5 millions de dollars en 2013.

Par Aurélien Chapuis, publié le 04/06/2019

Pour vous :