AccueilMusique

Vidéo : le DJ du rassemblement pro-Trump a choisi "My Heart Will Go On" comme hymne

Publié le

par Hong-Kyung Kang

WASHINGTON, DC – JANUARY 20:
President Trump and First lady Melania Trump reach the end of the inaugural parade at Lafayette Square by The White House in Washington, DC on January 20, 2017. President Donald J. Trump was sworn in as the 45th president of the United States. (Photo by Katherine Frey /The Washington Post via Getty Images)

Entre la BO d'un naufrage et "In The End" de Linkin Park, on se demande si le DJ est conscient de l'ironie de ses choix musicaux.

Au terme de son mandat, Donald Trump a tenu, hier, à Washington, son dernier discours face à ses partisans. Mais outre les déclarations du président sortant et l’assaut du Capitol par ses partisans, c’est le DJ de l’événement qui a donné à ce rassemblement un ton comique. Alors que les adeptes du républicain attendaient que ce dernier monte sur l’estrade, le chauffeur de salle a jugé bon de les faire patienter en jouant de célèbres morceaux… parlant de défaite.

En effet, la playlist du DJ de Trump s’est révélée être une véritable oraison funèbre, en rassemblant des morceaux tels que "In The End" et "I Tried so Hard" de Linkin Park ou encore "Funeral for a Friend" d'Elton John (chanson que ce dernier a écrite en imaginant ses propres obsèques). Le choix le plus ironique reste certainement "My Heart Will Go On", thème du film Titanic interprété par Céline Dion. De là à voir une métaphore de l’Amérique représentée comme un navire qui coule… il n’y a peut-être qu’un pas.

"Pendant ce temps, 'My Heart Will Go On' est joué à Washington D.C."

"Le hit de 2002 de Linkin Park 'I Tried So Hard' est joué sur un film montage au rassemblement de Trump aujourd’hui."

Une question s’impose : le DJ est-il un simplet totalement inconscient ou un génie maléfique et cynique ? Jouer des chansons sur la défaite, devant une foule de personnes contestant la victoire de Joe Biden depuis novembre, est un parti pris pour le moins étonnant.

Consequence of Sound apporte une hypothèse à cette interrogation : Trump et ses supporters ne sont pas capables de comprendre le sens réel des paroles de ces chansons. En effet, un des morceaux favoris du président sortant était "Macho Man", un hymne queer du groupe Village People, que le républicain avait pris, à tort, pour un titre célébrant la masculinité. Un contresens total reproché par les interprètes de la chanson, qui ont demandé à l’homme politique d’arrêter de l’associer à son image.

Dans tous les cas, le DJ de Trump nous a offerts un vrai moment de divertissement. Et si sa volonté était bien de faire passer un message caché, à bon entendeur…

À voir aussi sur konbini :