AccueilMusique

Membre du groupe Assassin, DJ Duke est mort à 47 ans

Publié le

par Aurélien Chapuis

DJ Duke était un artiste reconnu pour son activité de DJ comme pour ses productions, toujours dans l'amour du hip-hop.

Le vendredi 6 novembre 2020, DJ Duke est mort à l'âge de 47 ans. Originaire de Dijon, il fait partie des précurseurs du Djing en France, dans le sillage de Dee Nasty, puis de Cut Killer et DJ Clyde. Faisant de Lyon sa place forte, notamment avec ses résidences à La Marquise, DJ Duke passe aussi à la production, notamment avec le rappeur Al.

Avec le magnifique "Les lions vivent dans la brousse" sorti en 1997 sur une compilation de Cut Killer, les deux acolytes expliquent parfaitement l'ambiance du rap des années 1990 en France, et c'est DJ Duke qui assure les scratchs sur le refrain. Il déclinera aussi toutes les facettes de son époque avec ses fameuses mixtapes, les Duke Flava.

Dj Duke devient alors membre du groupe Assassin en 1998. En tant que DJ, il accompagne Rockin' Squat et tous les artistes proches comme Profecy, Lyricson, Taïro ou Pyroman lors de la fameuse tournée « Tour de l'espoir » en 2000 et 2001, suite au classique Touche d'espoir, troisième album du groupe. Il continuera ensuite à assurer toutes les tournées du groupe. 

Ses tournées, ses mixtapes et ses productions lui offrent une plateforme énorme et l'amènent à collaborer avec tout le rap français de Akhenaton à Oxmo Puccino, en passant par Youssoupha, Rocca de La Cliqua ou encore Némir. Il développe également son propre label, Street Trash Records, qui sortira notamment le très bon album orienté graffiti de Profecy, Le Cri des briques, qu'il produira entièrement. Duke réalise aussi le premier disque de Casus Belli, un espoir de la scène lyonnaise en 2005. 

Par le biais de son label, Dj Duke fera de nombreuses collaborations avec des rappeurs outre-Atlantique, comme le regretté Sean Price, Keith Murray du Def Squad, Oh No, le frère de Madlib, Guilty Simpson ou Alchemist, mais aussi Reks, Dirt Platoon, Conway de Griselda ou le vétéran Large Professor.

Avec ses trente ans de carrière, la mort prématurée de DJ Duke emporte un pan de l'histoire du rap en France, celle de l'indépendance, du Do It Yourself, de l'intégrité et de la passion dévorante. Repose en paix.

À voir aussi sur konbini :