AccueilMusique

Diddy et Jay-Z veulent lancer une appli pour mettre à l’honneur les commerces afro-américains

Publié le

par Kimberly B. Johnson

Une volonté d’améliorer la condition économique des personnes noires par la technologie.

Jay-Z et Diddy. (© Facebook)

En matière de business et de hip-hop, Diddy est à la fois un pionnier et un roi. Il a fondé un label, Bad Boy Records, qui a battu de nombreux records de ventes, a lancé la carrière de Notorious B.I.G., a construit un empire du prêt-à-porter, sans oublier le lancement de sa propre marque d’alcool. Sans l’ombre d’un doute, l’empreinte de Diddy sur notre culture est impressionnante.

Mais au-delà de la culture hip-hop, c’est la culture des personnes noires dans son ensemble que souhaite valoriser Diddy. Et c’est là le sens de son incursion dans le domaine des nouvelles technologies. Il a récemment confié à GQ que Jay-Z et lui discutaient de la création d'une appli permettant à l’utilisateur de connaître les commerces tenus par des personnes noires autour d’eux. Comme il l’expliquait à GQ :

"Je veux me faire le défenseur sans vergogne de la culture des Noirs et de la culture de la rue et de leurs évolutions. Mon objectif est avant tout de faire évoluer le récit qui entoure l’histoire de la race noire. Je ne peux pas me retrouver dans ce qui laisse ce thème de côté."

"Il ne s’agit pas de s’éloigner des autres communautés, ajoute-t-il toutefois. On va toujours à Chinatown et on achète chez Gucci. Mais l’application va rendre possible l’émergence d’une communauté économique qui va permettre aux Noirs de prendre du pouvoir économiquement."

Un concept qui a déjà connu le succès

Ce concept de soutien et de redistribution de l’argent au sein de la communauté noire existe depuis longtemps aux États-Unis. En 2016, à l’occasion d’une émission conjointe entre BET et MTV au sujet du racisme et de la violence policière, Killer Mike, le rappeur de Run the Jewels, a demandé au public de soutenir les commerces des Noirs et à faire garder son argent dans des banques détenues par des Noirs. Ce speech avait d’ailleurs donné naissance au hashtag #BankBlack sur Twitter. Killer Mike expliquait en effet :

"Nous ne pouvons pas descendre dans la rue et faire la guerre avec des bombes et des armes. Je n’encourage aucun de ses actes de violence qui ne peuvent que desservir nos communautés et ceux qui nous ressemblent. Je souhaite que nous portions la guerre au niveau des institutions financières."

Killer Mike avait ainsi mis au défi un million de personnes d’ouvrir un compte avec 100 dollars dans une banque tenue par des Noirs, ce qui aurait eu comme conséquence un effet domino dans la communauté noire, les petits commerçants noirs pouvant bénéficier de prêts qui leur sont très souvent refusés par les institutions financières classiques.

L’application pensée par Diddy et Jay-Z creuse le même sillon, cherchant à faire circuler l’argent au sein de la communauté noire afin d’y amener de la richesse. On n’en saura pas plus pour l’instant sur cette application qui n’est pas encore finie et n’a pas de nom. Il faudra donc attendre pour voir si elle peut avoir les effets escomptés sur le confort économique des Noirs.

Traduit de l’anglais.

À voir aussi sur konbini :