Des artistes sud-coréens vont se produire en Corée du Nord pour la première fois depuis 2007

Depuis 2006 et les premiers essais nucléaires nord-coréens, les relations entre la Corée du Sud et la Corée du Nord se sont dégradées au point qu’aucun artiste sud-coréen ne s’est produit en Corée du Nord depuis 2007.

Le groupe de K-pop sud-coréen Red Velvet. (© Facebook)

Les récents Jeux Olympiques d’hiver qui se sont déroulés à Pyeongchang en Corée du Sud ont été l’occasion pour les deux Corée de renouer un lien fébrile. À cette occasion, des équipes mixtes ont été formées réunissant athlètes nord-coréens et sud-coréens. Mais ce n’est pas tout : 120 artistes nord-coréens ont fait le déplacement à Pyeongchang pour s’y produire durant les Jeux.

Publicité

Pour prolonger cet élan de réconciliation presque inespéré au regard des nombreuses tensions qui avaient marqué les deux pays en 2017, il semble que ce soit maintenant au Sud de faire un pas vers la Corée du Nord.

Selon un communiqué publié le 20 mars après des discussions entre les délégations musicales des deux pays, le gouvernement sud a accepté d’envoyer une troupe de 160 artistes Pyongyang, la capitale nord-coréenne, pour deux concerts qui se dérouleront à la fin du mois de mars et au début du mois d’avril dans le Grand Théâtre de l’est de Pyongyang mais aussi au Ryu Kyung Chung Ju Yung Gymnasium.

Parmi les artistes qui se produiront en Corée du Nord ont été invités Choi Jin-Hee, les cinq membres de Red Velvet (girl band originaire de Seoul), Seohyun (la chanteuse du groupe Girls' Generation) mais aussi la musicienne Lee Sun-hee ou encore Cho Yong-pil, l’un des artistes les plus influents de la scène coréenne qui s’était produit pour la dernière fois à Pyongyang en 2005.

Publicité

L’artiste Yoon Sang, qui a participé à mener les discussions avec le Nord sur la constitution de la délégation d’artistes sud-coréens, expliquait, selon Les Échos : "Notre but est d’impressionner les Nord-Coréens de la même façon que les Sud-Coréens ont été émus par leurs musiciens."

Ce concert est d’autant plus attendu que, depuis 2006 et les premiers essais nucléaires nord-coréens, les relations entre les deux pays se sont dégradées au point qu’aucun artiste sud-coréen ne s’est produit dans le Nord depuis 2007.

Cependant, tout n’est pas encore définitif puisqu’il reste encore à établir les morceaux qui pourront être interprétés lors des deux concerts. Selon le Huffington Post, "une visite d’inspection des sites en Corée du Nord aura lieu du jeudi 22 au samedi 24 mars, a précisé le ministère la Réunification".

Publicité

Par Sophie Laroche, publié le 21/03/2018

Pour vous :