AccueilMusique

Découverte par Jay Electronica sur Insta, voici la nouvelle signature du label de Jay-Z

Publié le

par Robin Riccitiello

Roc Nation se dote d'une artiste hip-hop soul talentueuse dont vous allez entendre parler dans les mois à venir.

Kay Young est la nouvelle arrivée dans l’écurie Roc Nation, le label de Jay-Z. Après s’être lancée dans un challenge sur Instagram consistant à produire une instru par jour, elle est repérée par Jay Electronica. Ce dernier pousse son profil auprès de Jigga qui, à son tour, flashe sur sa musique.

Mais qui est Kay Young ? Comment s’est passée sa rencontre avec Jay Electronica et Jay-Z ? Afin de faire sa connaissance et de découvrir son univers, nous l’avons invitée sur Konbini Radio pour un mix exclusif, et avons profité de l'occasion pour lui poser quelques questions.

Konbini | Qui es-tu ?

Kay Young | Je m’appelle Kay Young, je produis, je rappe et je chante.

D’où viens-tu ?

Londres, au Royaume-Uni.

Où et quand es-tu née ?

Je suis née au Guy’s Hospital. Team juin !

Quand et comment as-tu commencé à faire du son ?

Je ne saurais même pas dire quand j’ai commencé tellement la musique a toujours fait partie intégrante de ma vie. Quand j’étais gosse, je faisais de la batterie à table en frappant des poings. J’ai enchaîné sur le beatboxing puis j’ai écrit des bribes de sons qui me passaient par la tête. Je suis ensuite partie étudier la prod' et la performance live à l’université de Lewisham. C’est vraiment à ce moment-là que je suis devenu une musicienne. Cette époque était dingue, j’en garde de très bons souvenirs.

Qu’est-ce qui t’a donné envie de faire de la musique ?

La musique est un peu la seule chose que je sache bien faire. Ça vient tout seul, je galère beaucoup moins que dans d’autres domaines. C’est tellement naturel de faire de la musique que, en produisant, je peux montrer qui je suis vraiment mais aussi m’évader. J’ai grandi en écoutant du Michael Jackson et du Prince. Quand tu écoutes leur musique, tu oublies tous tes problèmes. Ils arrivent à te faire passer un moment magique où plus rien ne compte. J’ai eu envie de faire comme eux.

Quelles sont tes influences ?

Mes deux parents sont musiciens. J’ai grandi en voyant mon père faire du son et essayer d’améliorer sa technique au quotidien. Il a passé sa vie à faire le tour du monde pour jouer. On peut dire qu’il a été une sorte de mentor. Mon enfance à ses côtés m’a appris à être disciplinée et à me dépasser.

Aller à l’église le dimanche m’a aussi beaucoup influencée. On retrouve une touche soul dans ma musique. Elle me vient probablement des chorales auxquelles j’ai pu assister à l’époque. Je me suis pris une claque avec le hip-hop aussi. Je suis tombée amoureuse de cette musique brute et honnête. Je suis assez fan de Lovers rock également. Je kifferais revenir dans le temps et revivre cette époque.

Comment es-tu devenue connue ?

J’ai décidé de participer à un challenge sur Insta : produire une instru par jour pendant un mois. Jay Electronica s’est mis à me follow. Un mois plus tard, il m’a envoyé une capture d’une conversation qu’il avait eue avec Jay-Z. Il lui présentait mes vidéos et Jay-Z lui a dit : "Il faut que tu la trouves direct !" Je n’en reviens toujours pas.

Comment est-ce que tu composes ? Décris-nous ton processus.

En ce moment, je commence mes sons en rentrant les voix. Dans la création, pour moi, tu peux toujours aller plus loin avec ta voix qu’avec ton instrument. Ensuite, je cale les mélodies ou les harmonies et je construis le reste du morceau autour. Après, je me pose et je réfléchis à ce que je vais rapper ou chanter.

Je navigue pas mal entre les genres, mais la base de mon son reste le hip-hop. Je ramène souvent de la soul et de la dance music. Je me fais kiffer tout en essayant de livrer une musique de qualité.

Comment abordes-tu la scène ?

Ce que je kiffe, c’est être sur scène et montrer ce que je sais faire. Je préviens toujours mes musiciens : je leur dis que je vais probablement partir en live et qu’il va falloir essayer de me suivre [rires]. C’est dingue ce qu’il se passe sur scène. Quand l’énergie du groupe et celle de l’audience se mêlent, ça crée un cocktail explosif. C’est incroyable.

T’es signée chez qui ?

Roc Nation, le label de Jay-Z. C’est dingue d’avoir pu intégrer cette famille. J’ai dû faire quelque chose de bien dans ma vie pour mériter ça. Je vais tout faire pour montrer à Jay-Z et Jay Electronica qu’ils ont bien fait de m’offrir une telle opportunité. J’ai eu l’occasion de remercier Jay-Z au brunch de Roc Nation en janvier, d’ailleurs. J’avais la mâchoire complètement paralysée, j’ai dû lui dire merci vingt fois… Ensuite, je l’ai pris dans mes bras… Je me rejoue encore la scène en slow motion. Je me suis dit : "Mais qu’est-ce que t’as fait !" Aujourd’hui, je suis fière de l’avoir remercié.

Selon toi, quels sont tes axes de progression ?

Continuer à apprendre et progresser. Il ne faut jamais tomber dans la routine et croire qu’on connaît tout. Pour rester motivée et inspirée, je m’entoure de jeunes artistes qui ont la dalle. Je me nourris de leur énergie et je garde en tête qu’il faut toujours aller de l’avant, prendre des risques musicalement et sortir de sa zone de confort.

Quelles seraient les meilleures conditions pour écouter ta musique ?

Quand vous traversez une période difficile. Quand ça ne va pas, posez-vous et mettez-vous mon son. J’espère que ça vous permettra de vous retrouver et d’aller de l’avant.

Quels sont tes projets en cours ?

Mon nouvel EP Middle Matters se concentre sur mon développement. J’ai fait énormément de chemin. Je ne suis pas encore arrivée là où j’aimerais être, mais il s’agit de la musique la plus aboutie que j’ai pu créer. En ce moment, je suis en train de travailler sur un nouvel album. Je pense qu’il va m’ouvrir pas mal de portes.

Un mot pour la fin ?

J’ai bien répondu ? Vous m’embauchez ?


Si vous êtes amateur de hip-hop et de good vibes, branchez-vous sur notre webradio : Konbini Radio ! Konbini Radio est également disponible sur l’app Sonos France, sur TuneIn ou encore sur Apple Music Radio et Deezer Radio. Pour ne manquer aucun "Konbini Radio Mix", abonnez-vous à notre chaîne Apple Podcasts.

À voir aussi sur konbini :