AccueilCinéma

Déconfinement, pass sanitaire : vers une réouverture des clubs en juillet ?

Publié le

par Joséphine de Rubercy

Hier soir, l’Assemblée nationale a voté pour la création du pass sanitaire, qui pourrait conditionner l’accès aux discothèques.

Hier soir, tard dans la nuit du mardi 11 au mercredi 12 mai, l’Assemblée nationale a voté le projet de loi prévoyant la sortie progressive de l’état d’urgence sanitaire en France et encadrant la mise en place du pass sanitaire contre le Covid-19. Approuvé en seconde délibération par 208 voix contre 85, le projet de loi avait d’abord été rejeté par l’Assemblée en fin de journée.

L’article, validé en toute fin de soirée, permet d’écourter la période de transition durant laquelle le gouvernement pourra imposer des restrictions de libertés du 2 juin à fin septembre, plutôt que fin octobre. Surtout, il inclut l’arrivée du pass sanitaire dès le mois de juin.

D’abord réservé aux déplacements vers ou depuis l’étranger, il doit permettre de conditionner l’accès aux grands événements à la présentation du résultat négatif d’un dépistage, d’un justificatif de vaccination ou d’une attestation de rétablissement à la suite d’une contamination. Il devrait notamment jauger les événements extérieurs et intérieurs de plus de 1 000 personnes.

Vers la réouverture des boîtes de nuit ?

Toujours hier soir, selon certains médias, le gouvernement aurait finalement approuvé la réouverture des boîtes de nuit au 1er juillet, en réservant l’entrée aux clients présentant un pass sanitaire. Une décision apparemment prise sous la pression de ses alliés du MoDem.

Invité au journal de 20 heures sur France 2 hier (en même temps que la délibération), le Premier ministre Jean Castex n’a pas tout à fait donné le même avis. "Le président de la République a confirmé que pour les boîtes de nuit, je ne suis pas en mesure de donner un horizon" a ainsi affirmé Castex, avant d’ajouter : "Vous voyez bien pourquoi, la boîte de nuit… je n’ai pas besoin de vous faire le détail".

Le Premier ministre a néanmoins promis une discussion sur la réouverture de ces établissements avec les professionnels du secteur, à la fin du mois de juin et en fonction de la situation sanitaire dans nos régions. "Nous avons dit que, au vu de la situation sanitaire, fin juin nous ferions une clause de revoyure avec ces professions, pour voir s’il y a la possibilité de rouvrir, avec quels outils…", a-t-il déclaré.

Quant à l’entrée en boîte de nuit sous présentation de son pass sanitaire, l’homme politique s’est montré dubitatif. "C’est un peu difficile" car "le pass, on le réserve à des événements accueillant beaucoup de public, 1 000 [personnes]", assurant que l’outil ne serait pas tout à fait adapté aux discothèques, contrairement à certains événements "où on peut réserver en avance comme les matchs de foot, les grands concerts, etc.", a-t-il conclu.

Pour l’instant, une réouverture des boîtes de nuit dès le mois de juillet semble donc peu probable. Pour autant, les professionnels et gérants de ces établissements tentent de convaincre le gouvernement en proposant des solutions pour une réouverture sans risque de contamination.

Parmi elles, la possibilité de renouveler l’air via le système de désenfumage, ou encore les autotests pour les clients à l’entrée du lieu. Au vu de la complexité du cas des boîtes de nuit, pas sûr qu’un compromis soit trouvé d’ici la fin de mois de juin. Pour rappel, depuis leur fermeture le 15 mars 2020, plus de 500 établissements recensés comme discothèques auraient mis la clé sous la porte.

Le calendrier du déconfinement du monde de la culture

Lundi 10 mai, le gouvernement a dévoilé le calendrier du déconfinement, précisant les conditions de réouverture des lieux de culture tels que les cinémas, théâtres, musées, chapiteaux, festivals en plein air, salons, etc.

19 mai : les cinémas, théâtres et chapiteaux seront autorisés à rouvrir leurs portes. La jauge est limitée à 35 % de la capacité d’accueil habituelle et jusqu’à 800 personnes maximum dans tous les cas. Les festivals en plein air et assis auront eu aussi droit de reprendre leur activité, avec une jauge également de 35 % de la capacité d’accueil et jusqu’à 1 000 personnes maximum. Même chose pour les musées, soumis à la jauge des 8 m2 par visiteur et à l’interdiction des rassemblements de 10 personnes et plus, sauf visites guidées. Le couvre-feu passe à 21 heures sur tout le territoire.

9 juin : pour les cinémas, théâtres et chapiteaux, mais aussi pour les festivals assis et en plein air, la jauge augmente à 65 % de la capacité d’accueil habituelle et jusqu’à 5 000 personnes maximum. Au-delà de 1 000 personnes, le pass sanitaire sera demandé à l’entrée. Les musées passent à 4 m2 par visiteur, les rassemblements de plus de 10 personnes restent interdits, sauf visites guidées. Le 9 juin, c’est aussi la date de la réouverture des salons et foires avec une jauge à 50 % de l’effectif et jusqu’à 5 000 personnes maximum. Là aussi le pass sanitaire sera obligatoire à partir de 1 000 personnes. Le couvre-feu national passe à 23 heures.

30 juin : marque la reprise des festivals en plein air debout avec 4 m2 autorisés par festivalier. Comme pour tous les événements extérieurs ou intérieurs à partir de cette date, chacun devra présenter un pass sanitaire si le nombre de personnes dépasse 1 000. Le 30 juin devrait aussi profiler la levée des limites de jauge (selon situation locale) dans les établissements recevant du public. Le couvre-feu est totalement levé.

Quant aux boîtes de nuit, pas encore concernées par ce calendrier de déconfinement, il faudra (encore) prendre son mal en patience.

À voir aussi sur konbini :