© Pochette du single « ParoVie »

D.A.V et Damso prêts à tout défoncer avec le clip de "ParoVie"

Les deux Belges unissent leurs forces.

Depuis le début de l’année, le prodige D.A.V ne cesse d’enflammer la Toile avec de nouveaux morceaux. D’abord "District Fighter", puis "Préliminaire", et enfin le révélateur  "Chaque jour". Cette fois, avec son troisième morceau, il a décidé de mettre la barre d’autant plus haut en invitant le maître Damso autour d’un featuring.

Publicité

Arborant toujours aussi fièrement son bob comme le veut la coutume, le rappeur sort le grand jeu à travers un clip haut en couleur. Intitulé "ParoVie", le morceau retrace à quel point il est difficile de faire confiance quand on vient d’en bas et qu’on commence (enfin) à s’en sortir.

Sous les lumières des néons, Damso lui répond dans un couplet qui, comme d'habitude, détonne : celui-ci va en effet jusqu’à comparer la mort à l’inégalité des chances, sous-entendant que la mort serait aussi injuste que de ne pas avoir les mêmes opportunités que les Blancs.

Un argument sur lequel insiste D.A.V à travers une punchline bien dosée : "Très peu de négros comme Virgil Abloh", à travers laquelle il tend à rappeler comme il est rare pour une personne racisée d’atteindre les mêmes sommets que Virgil Abloh, directeur artistique homme de la marque de haute couture Louis Vuitton.

Publicité

Du reste, il s’agit du premier titre de Dems depuis "Tricheur" avec Nekfeu. L’artiste avait annoncé il y a quelques semaines son retour en musique pour l’année 2019. Chose promise, chose due : aux côtés de D.A.V, il démontre que son rap, malgré l’absence, n’a pas pris une ride.

Pour le rappeur émergent en revanche, "ParoVie" est l’opportunité de prouver l’étendue de son potentiel, et de représenter fièrement sa ville de cœur, Bruxelles. On remarquera ainsi le clin d’œil explicite glissé à Damso, qui sortait en 2016 son célèbre "BruxellesVie".

Par Eléna Pougin, publié le 28/06/2019

Pour vous :