Daniel Johnston, le chanteur préféré de Kurt Cobain, annonce sa tournée d’adieu

Vos voisins ou vos amis n’en ont sûrement jamais entendu parler, et pourtant, Daniel Johnston est une véritable légende. Celui qui a inspiré nombre des artistes que vous écoutez aujourd’hui s’apprête à faire ses adieux à la scène avec cinq derniers concerts.

Daniel Johnston accompagnait sa voix ingénue au piano dès ses vingt ans. Il enregistrait ses chansons cloîtré dans sa chambre, des conditions qui leur donnaient ce son si particulier, au premier abord impur. Aussi artiste à ses heures perdues, il apposait sur ses cassettes l’un de ses dessins, naïfs et enfantins. Puis, il distribuait l’ensemble sur les plateaux des clients du McDonald’s où il essuyait les tables. Le début d’une histoire de passion pas comme les autres.

Publicité

Car la carrière de ce jeune homme à la carrure frêle s’interrompt aussi vite qu’elle commence. En cause, son instabilité mentale qui lui vaut d’être interné un temps. Même s’il en est souvent éloigné, il reviendra toujours à l’art et à la musique qui lui permettent d’exprimer sa fantaisie avec émotion et authenticité. Aujourd’hui, à l’âge de 56 ans, son état mental fragile l’a rendu obèse, tandis que la cigarette lui a rongé les dents. Mais, malgré les maux qui se sont accumulés au fil du temps, il est une légende à Austin, au Texas, ainsi que pour beaucoup d'autres.

Une source d’inspiration pour de nombreux artistes

Car si vous ne le connaissez pas, quantité d’artistes ont été inspirés par son histoire et par son œuvre. Kurt Cobain a été photographié maintes fois arborant un T-shirt à l’effigie de l’album Hi, How Are You. Le chanteur de Nirvana avait même inscrit dans son journal intime que Yip/Jump Music était le meilleur album de l’année 1993. Et il n’est pas seul, Beck, Tom Waits et d’autres avaient quant à eux enregistré une compil The Late Great Daniel Johnston: Discovered Covered, reprenant ses compositions.

Publicité

D’après Pitchfork, cette année marque la dernière de sa carrière. Parce qu’il est devenu d’autant plus compliqué pour lui de tourner, il gratifie ses fans de cinq dates spéciales pour leur faire ses adieux. Ainsi, pour ses derniers concerts, le chanteur partagera la scène avec des groupes qu’il a influencés et qui représentent le futur de la scène de la ville où il se produira. Ces derniers choisiront d’ailleurs les chansons qu’ils joueront en live. Avant le concert, le documentaire The Devil And Daniel Johnston sera projeté sur un écran géant.

Voici les dates de sa tournée :

28 septembre à la Nouvelle Orleans au Joy Theatre (avec Preservation All-Stars)
4 octobre à Philadelphie au Tower Theater (avec the Districts and Modern Baseball)
20 octobre à Chicago au Vic Theatre (avec Jeff Tweedy & Friends)
8 novembre à Portland au Revolution Hall (avec Built to Spill et d’autres artistes)
10 novembre à Vancouver au Venue Nightclub (avec Built to Spill et d’autres artistes)

Publicité

Par Chayma Mehenna, publié le 09/08/2017

Pour vous :