AccueilMusique

Daft Punk : après la séparation du duo, Thomas Bangalter revient avec un ballet

Publié le

par Samuel Delwasse

"Il voulait vraiment essayer de passer à autre chose, de se frotter à l’orchestration symphonique."

Thomas Bangalter, ancien membre du duo français Daft Punk, s’est lancé dans un nouveau projet. Quelques mois après l’annonce de la séparation du groupe, le musicien sera en charge de la musique d’un ballet à l’Opéra national de Bordeaux, en coproduction avec le Ballet Preljocaj. Cette information a directement été communiquée sur le site de l’opéra à l’annonce de la distribution.

La pièce en question est intitulée Mythologies et rassemble 20 danseurs. Les représentations auront lieu entre le 1er et le 10 juillet 2022. Thomas Bangalter sera chargé de mettre en place les partitions du ballet. Cette création, orchestrée par le chorégraphe Angelin Preljocaj, est le fruit d’un partenariat initié il y a quatre ans entre les deux entités et traitera de certains mythes fondateurs dans l’histoire. Angelin Preljocaj explique :

"La danse, art de lʼindicible par excellence, n’est-elle pas la plus à même de mettre à nu nos peurs, nos angoisses, et nos espoirs ? Elle stigmatise nos rituels, révèle lʼincongruité de nos postures qu’elles soient d’ordre social, religieuses ou païennes."

Une ouverture à un nouveau public

Depuis leur séparation en février dernier et leur absence dans les médias, les deux musiciens étaient restés discrets sur leur avenir et la suite de leurs carrières respectives. Cette participation de Thomas Bangalter à la production du ballet représente le premier projet connu de l’un des deux membres depuis leur séparation. C’est le chorégraphe Angelin Preljocaj, qui avait déjà travaillé avec les Daft Punk sur certains titres, qui lui a proposé de composer pour lui une musique de ballet.

"Celui-ci avait envie de changer de registre, il voulait vraiment essayer de passer à autre chose, de se frotter à l’orchestration symphonique", raconte Olivier Lombardie, administrateur général de l’Opéra national de Bordeaux.

Olivier Lombardie s’est exprimé sur le processus de création de l’ancien membre des Daft Punk et son intégration dans l’univers de l’opéra : "Il s’y est mis tout de suite, il a commencé à proposer des compositions, petit à petit ça s’étoffe. On est ravis, très excités, ça correspond exactement à ce dont on avait envie : casser les frontières, casser les codes, montrer qu’un orchestre symphonique peut jouer une musique actuelle d’un compositeur d’aujourd’hui." L’occasion, par ce mélange culturel, d’attirer "un nouveau public" à l’opéra.

Profitez de cet élan de mélancolie pour vous replonger dans la discographie légendaire de ce duo français qui a marqué les esprits au fil des années. Vous avez élu il y a quelques mois "One More Time" comme le meilleur morceau du groupe.

Article publié le 3 août 2021 et mis à jour le 5 août 2021. 

À voir aussi sur konbini :