AccueilMusique

DaBaby accusé d’homophobie après des propos ahurissants tenus au Rolling Loud

Publié le

par Samuel Delwasse

La chanteuse Dua Lipa s’est dite "surprise et horrifiée" par les propos homophobes et sérophobes du rappeur de Cleveland.

Sur scène devant plus de 80 000 personnes pour le festival Rolling Loud ce dimanche 25 juillet, le rappeur DaBaby s’est fendu de commentaires plus que déplacés qu’il a directement faits à son public lors de sa performance. « Si vous n’êtes pas arrivés aujourd’hui avec le VIH, le SIDA… allumez votre flash. Les filles, si votre c***** sent l’eau, allumez votre portable. Les gars, si vous n’êtes pas en train de sucer des b**** dans le parking, allumez votre flash. » :

Des propos scandaleux et sortis de nulle part qui visaient directement la communauté LGBTQ, à la suite desquels le rappeur de 29 ans fut critiqué avec véhémence. Un appel au boycott a été lancé sur les réseaux sociaux, notamment par la star de téléréalité TS-Madison :

"Quelle était la raison ???? Sais-tu combien de gays achètent et écoutent ta musique ? Sais-tu combien de personnes vivant avec le VIH/SIDA tu as attaquées pour rien ?"

Dua Lipa horrifiée, DaBaby s’excuse à demi-mot 

Cette affaire a suscité énormément de réactions de part et d’autre. La chanteuse londonienne Dua Lipa, qui a fait un featuring l’année dernière avec le rappeur en question sur le titre "Levitating", a réagi sur Instagram pour apporter son soutien total à la communauté LGBTQ : "Je suis choquée et horrifiée par les propos de DaBaby. Je ne reconnais pas la personne avec qui j’ai travaillé. Nous devons nous rassembler pour combattre la stigmatisation et l’ignorance qui entourent le VIH/SIDA".

De son côté, le rappeur DaBaby a réagi à toute la polémique, décrétant que ses propos ont été "mal interprétés". "Ce que je fais lors de mes shows est destiné à ceux qui y sont présents ! Ça ne fera jamais l’effet escompté sur une personne qui regarde une vidéo de 6 secondes sur son téléphone […] Tous mes fans présents au show, les gays comme les hétéros, ont turn up sale ce dimanche". 

Avant finalement de s’excuser à demi-mot sur son compte Twitter : "Tous ceux qui ont été affectés par le SIDA/VIH ont le droit d’être contrariés, ce que j’ai dit était insensible même si je n’avais pas l’intention d’offenser qui que ce soit. Alors toutes mes excuses… Mais la communauté LGBT… Je ne me moque pas de vous. Vos affaires sont vos affaires". 

Une affaire de plus dans un milieu particulièrement masculin qui, à cause de tels artistes, peine à se détacher de l’image homophobe que beaucoup se font du rap.

À voir aussi sur konbini :