AccueilÉDITO

Vidéo : la performance glaçante de DaBaby aux BET Awards

Publié le

par Hong-Kyung Kang

YouTube – BETNetworks

Le rappeur a rendu un hommage vibrant à George Floyd, en se mettant dans la même position que ce dernier lors de sa mort.

Comme il nous l’a affirmé lors de son interview Fast Life, DaBaby pourrait bien être l’artiste le plus chaud des États-Unis en ce moment. Lors de la cérémonie des BET Awards, le rappeur s’est engagé pour la cause Black Lives Matter en livrant une performance de son titre "Rockstar", durant laquelle il a dénoncé les violences policières.

Le rappeur débute sa performance dans la même position que George Floyd avant sa mort : plaqué au sol par un policier, et immobilisé par le genou de ce dernier. DaBaby interprète la version "Black Lives Matter Remix" de son titre "Rockstar" accompagné de Roddy Ricch. "Les policiers m’arrêtaient et m’humiliaient", "Quand j’étais jeune, les flics dégainaient leurs flingues comme s’ils avaient peur de moi" : les deux artistes témoignent du racisme qu’ils ont subi par les forces de l’ordre.

Des séquences de manifestations sont montrées tout au long de la performance, et cette dernière contient des images d’Afro-Américains brandissant des pancartes avec des messages Black Lives Matter.

Les BET Awards 2020 : une cérémonie d’artistes engagés

En écho à l’actualité, l’édition 2020 des BET Awards a été placée sous le signe de l’engagement politique. En effet, la cérémonie a débuté avec la performance du jeune Keedron Bryant, qui avait été remarqué sur Instagram grâce à son titre "I Just Wanna Live", un hymne en hommage à George Floyd.

A suivi la performance de "Fight the Power" de Public Enemy, avec Nas, YG, Rapsody, ainsi que Questlove et Black Thought de The Roots. Le titre, qui défend originellement la culture afro-américaine, a été en partie réécrit avec des références aux victimes de violences policières George Floyd, Breonna Taylor et Rayshard Brooks.

Amanda Seales, la présentatrice de la soirée, a tenu un discours dénonçant l’inaction des États-Unis face aux violences policières dont est victime la communauté noire. L’actrice a également pointé du doigt la perte en symbole du Juneteenth, qui devient un jour de prétexte pour aller boire dans des bars au lieu de célébrer l’émancipation des esclaves noirs. 

Roddy Ricch, dont l’album Please Excuse Me for Being Antisocial a gagné le prix de l’Album de l’année, a livré une performance de ses hits "High Fashion" et "The Box" en portant un polo Black Lives Matter. 

Le rappeur D Smoke et son frère, le chanteur SiR, ont également livré une performance dénonçant les violences policières envers les Noirs, avec leurs titres "Let Go" et "Black Habits". 

Enfin, Beyoncé a été récompensée du BET Humanitarian of the Year Award pour son implication dans le combat contre le racisme et le sexisme. Le prix lui a été remis par nulle autre que Michelle Obama en personne.

Chargement du twitt...

À voir aussi sur konbini :