AccueilMusique

Le clip complètement WTF du nouveau titre de Courtney Barnett, "Nameless, Faceless"

Publié le

par Jérémie Léger

Courtney Barnett a joué la carte de l’originalité dans le clip de son dernier titre, "Nameless, Faceless". Vous n’êtes définitivement pas prêts pour ce que vous allez voir.

Tell Me How You Really Feel ("dis-moi comment tu te sens vraiment"), c’est le nom du prochain album de Courtney Barnett. Et à la vue du clip de son premier extrait, il faut avouer que l’on ne sait pas trop quoi répondre. Plaisanterie mise à part, pour illustrer ce single intitulé "Nameless, Faceless" (littéralement "sans nom, sans visage"), l’autrice-compositrice-interprète australienne nous offre une vidéo complètement décalée.

Le clip s’amuse en effet à découper et à superposer des photos de l’artiste avec d’autres éléments visuels aléatoires : des chats qui tirent la langue ou des saucisses de Francfort qui voyagent dans l’espace aux côtés de planètes décorées de chantilly. Tout s’enchaîne à un rythme effréné avec un effet kaléidoscopique enivrant. Oui, oui, vous avez bien lu. Vous voilà prévenus.

La vidéo a été réalisée d’une main de maître par Lucy Dyson. À noter que l’artiste actuellement basée à Berlin est loin d’en être à sa première prouesse visuelle. Avec plus d’une cinquantaine de vidéos réalisées dans sa jeune carrière, elle a réussi à se faire un nom qui est arrivé aux oreilles des plus grands. C’est notamment à elle que l’on doit quelques-unes des animations projetées pendant la fameuse tournée de Beyoncé, The Formation World Tour. Un travail que l’on retrouvait également dans son dernier album visuel, Lemonade, paru en 2016.

Voici un single efficace pour présenter comme il se doit son prochain album, Tell Me How You Really Feel, à paraître le 18 mai prochain. L’attente est longue, mais ce premier extrait laisse présager du bon pour la suite. D’autant que pour nous faire patienter, l’artiste nous invite à participer à un petit questionnaire personnalisé en lien avec son futur projet sur son site Internet.

À voir aussi sur konbini :