© Instagram el_larrygarcia

Coronavirus : la Sacem débloque des millions d'euros pour venir en aide aux artistes

Une réponse à la situation catastrophique que vivent les acteurs du monde de la musique depuis le confinement.

Les concerts annulés, les festivals reportés, les ventes d’albums en chute libre, les chiffres du streaming en berne… Rien, ou presque, ne va actuellement pour les différents protagonistes de l’industrie musicale. Le confinement, suite à la pandémie de coronavirus, est un terrible fléau pour un marché qui se portait plutôt très bien. On a notamment pu le voir avec les nombreuses sorties de rap français de vendredi dernier, dont certaines peinent à atteindre la centaine d’exemplaires vendus en une moitié de semaine.

Pour tenter de contrer cette tendance, la Sacem (Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique) a annoncé mardi 31 mars qu’elle allait débloquer six millions d’euros pour venir en aide aux musiciens, ainsi qu’une avance sur les droits d’auteur et un supplément d’un million d’euros pour l’action culturelle, comme le relate Trax Magazine.

Publicité

Des mesures qui visent à aider les auteurs, compositeurs et éditeurs de musique "les plus en difficulté". Ainsi, les personnes "connaissant des situations de détresse et ne pouvant plus répondre à leurs besoins de première nécessité" vont pouvoir bénéficier de ces aides, allant de 1 500 à 5 000 euros, accessibles à partir du 2 avril sur demande, sur le site de la Sacem. Le communiqué précise que ces aides ne seront pas à déduire de futurs versements de droits d’auteur, ni à être remboursées ensuite.

Concernant les avances de droits d’auteur, mises en place pour limiter les dégâts sur le moyen terme, les artistes pourront en bénéficier dès maintenant, et ce durant un an. Le remboursement pourra, quant à lui, s’étendre sur une période de cinq ans au maximum.

"Le montant global mobilisé pourrait ainsi atteindre 36 millions d’euros", précise la société. Reste maintenant à voir quelles autres mesures d’aide pourraient être mises en place dans les prochaines semaines, puisque la Sacem a également fait part de son intention de s’adapter à l’évolution d’une situation décidément exceptionnelle.

Publicité

Par Guillaume Narduzzi, publié le 01/04/2020