© Capture d’écran Instagram / Maître Gims

À cause du coronavirus, les annulations et reports de concerts se multiplient

À l'annonce du passage au stade 2 de l'épidémie, les concerts ne sont pas épargnés par les mesures d'annulation et de report.

La psychose liée au coronavirus ne fait que commencer. Vendredi 28 février, le groupe de K-Pop BTS annonçait l’annulation de quatre de ses dates à Séoul à cause du coronavirus. C’est aujourd’hui à la France de prendre des mesures similaires. Le Parisien nous informait ce samedi 29 février que le nouveau ministre de la Santé annonçait l’annulation de "tous les rassemblements de plus de 5 000 personnes en milieu confiné".

Cette mesure provisoire a pour objectif de freiner la propagation du virus qui a déjà touché 130 personnes en France. Seuls les lieux clos sont concernés, ce qui explique par exemple le maintien des matchs de foot rassemblant plus de 5 000 supporters. 

Publicité

Après l’annulation du dernier jour du salon de l’agriculture et celle du salon du livre, c’est donc au tour des salles de concerts de revoir leur programmation. Cette directive gouvernementale concernerait a priori une centaine de salles de spectacles à travers la France mais s’appliquera seulement si le seuil de remplissage de 5 000 personnes est atteint.

Et c’est déjà le cas, puisque au Zénith de Nantes-Métropole, le concert de Gims du 7 mars rassemblant plus de 9 000 personnes sera reporté. En revanche, celui de James Blunt prévu demain aura lieu puisqu’il réunit moins de 5 000 personnes.

Concernant les grandes salles parisiennes, l’AccorHotels Arena dont la capacité d’accueil dépasse les 20 000 personnes n’a pas encore annoncé d’annulation. Ninho, Tryo et M. Pokora devraient notamment s’y produire d’ici la fin de semaine prochaine. Le Zénith de Paris quant à lui annonçait qu’aucun concert ne serait annulé au cours des 15 prochains jours sauf évolution des mesures de précaution.

Publicité

Ce maintien des dates s’explique notamment par le fait que l’annonce d’annulation impliquerait un possible remboursement des places. Les modalités de cette mesure restant floues, elles pourraient évoluer dans les jours à venir. Le syndicat des producteurs, diffuseurs, salles et festivals, déclare ainsi dans un communiqué diffusé le 29 février :

"Afin d’accompagner nos professionnels, nous attendons urgemment du gouvernement qu’il nous fasse connaître le texte officiel donnant le cadre de la mise en œuvre de cette décision d’annulation. 

Enfin nous sollicitons une réunion de crise avec les ministères de la Santé et de la Culture."

Plusieurs artistes, comme M. Pokora, commencent à manifester leur inquiétude sur les réseaux sociaux mais rien n’est encore confirmé. 

Publicité

 

Par Pénélope Meyzenc, publié le 02/03/2020