AccueilMusique

Comment un obscur vinyle de 2008 vient de devenir le plus cher jamais vendu sur Discogs

Publié le

par Joséphine de Rubercy

Ce disque d’un DJ inconnu s’est vendu à plus de 40 000 dollars !

Choose Your Weapon de Scaramanga Silk, ça ne vous dit rien ? C’est normal. Ce single aussi connu que son créateur (c’est-à-dire quasiment pas) s’est pourtant vendu à 41 095 dollars, soit presque 35 000 euros, sur la base de données musicale en ligne Discogs. Cette vente extraordinaire fait de ce disque le plus cher vendu sur le site et l’un des plus chers jamais vendus.

Il est évident qu’à ce prix-là, on s’attendait plus à un album inédit des Beatles, de Michael Jackson ou de Prince. Mais non, il s’agit bien de Scaramanga Silk, un DJ originaire de Londres pas vraiment célèbre. En 2008, l’artiste avait sorti lui-même son single "Choose Your Weapon" sous forme de vinyle en 20 exemplaires seulement. Comme tout ce qui est rare est cher, quand une offre avec un vinyle original de 12 pouces numéroté et signé par le DJ est mise en ligne, les enchères montent. Plus précisément, l’offre contenait ce précieux vinyle, mais aussi un CD, la copie d’une œuvre d’art d'Immyart et un poème datant de la sortie du single.

Une offre 100 % artistique qui a plu visiblement. Pourtant cela n’explique pas l’engouement autour d’une œuvre si peu reconnue, dont l’achat par un anonyme s’est conclu en décembre dernier. Scaramanga Silk lui-même est déconcerté par cette première et unique vente sur le site Discogs :

"Il est très difficile de comprendre pourquoi ce single a attiré autant d’argent, car je ne pense pas que ce disque mérite une telle valeur. L’individu qui a effectué l’achat doit avoir eu une sorte de lien spécial avec ce travail… Cela signifie beaucoup que 'Choose your Weapon' soit si spécial pour quelqu’un."

D'après Discogs, qui s’est exprimé dans un communiqué à la suite de la vente, tout s’est d’abord joué sur eBay.

"Selon plusieurs témoignages, le vinyle a attiré l’attention des collectionneurs peu de temps après sa sortie en 2008, lors de sa vente sur eBay pour 654 dollars. La façon dont ce prix a grimpé en flèche à plus de 40 000 dollars reste un mystère."

La plateforme de musique tente d’apporter une réponse malgré tout : "Souvent, avant qu’un album ou une chanson ne soit disponible pour les fans, les représentants de l’industrie [pensez aux DJ, radios et aux critiques de musique, ndlr] peuvent recevoir une copie promotionnelle de l’artiste ou du label. Ce mouvement marketing peut générer du buzz avant la sortie officielle. Sur le marché de la revente de vinyle, les promotions sont considérées comme extrêmement précieuses en raison de leur disponibilité limitée."

Cette vente représente en tout cas un bond de popularité pour Scaramanga Silk, qui est passé de 5 à 195 auditeurs par mois sur Spotify ! Il ne touche néanmoins aucun bénéfice de cette vente. Le morceau, qui n’est pas disponible sur les plateformes de streaming, est décrit par son producteur comme ayant "des éléments de breakbeat, d’électro et de rave britannique" et des influences de "The Prodigy, Drexciya, DJ Hell et Dopplereffekt".

Le DJ a également affirmé que c’était "une réponse aux problèmes liés à la criminalité par armes blanche et à feu de l’époque." Avant d’ajouter : "Une grande partie de la couverture médiatique semblait être axée sur le blâme plutôt que sur la recherche de solutions."

Ce vinyle vendu à plus de 40 000 dollars dépasse le précédent record de Discogs. Il était détenu par The Black Album de Prince, vendu à 27 500 dollars en 1987 alors que la star du funk l’avait supprimé juste avant sa mise en vente.

À voir aussi sur konbini :