AccueilMusique

Comment les conservateurs américains ont propulsé Cardi B numéro 1 du Hot 100

Publié le

par Joséphine de Rubercy

Depuis sa performance aux Grammys avec Megan Thee Stallion, Cardi B est la cible des conservateurs mais grimpe dans les charts.

Depuis leur show dantesque et carrément "hot" lors de la 63e cérémonie des Grammy Awards le 14 mars, Megan Thee Stallion et Cardi B ne cessent de faire parler d’elles. Quelques heures seulement après leur performance, diffusée à la télévision sur CBS, de vives critiques ont surgi sur les réseaux sociaux et des plaintes ont été déposées à la Commission fédérale des communications (FCC), l’équivalent du CSA en France.

Selon Complex, la FCC aurait reçu 80 plaintes de téléspectateurs, dont beaucoup ont jugé la performance vulgaire et à la limite de la pornographie. Certains ont même suggéré à CBS de "sanctionner très sévèrement" la performance des deux artistes, évoquant la "cancel culture". "Pourquoi cette performance était-elle correcte mais Pépé le putois est jugé offensant ?", s’agace un internaute, faisant référence à la récente controverse sur le personnage de Space Jam.

Sur les réseaux sociaux, les remarques fusent depuis une semaine. "Les tenues qu’elles portaient et les mouvements qu’elles faisaient étaient absolument dégoûtants", affirme un spectateur de l’Idaho, tandis qu’un autre renchérit : "Meg était à peine vêtue d’un string et montrait des jambes nues." Un habitant du Colorado déclare quant à lui que Megan et Cardi se sont produites "comme si elles dansaient dans un club de strip-tease".

Du côté politique, la commentatrice conservatrice Candace Owens et le candidat républicain au poste de gouverneur de Californie Errol Webber ont particulièrement vilipendé la performance de la rappeuse lors des Grammys.

Aux yeux de notre artiste de 28 ans, les attaques des conservateurs et ces remous dans les médias et sur les réseaux sociaux n’ont pas eu que de mauvais côtés. Après les Grammys, le clip de "WAP" a dépassé la barre des 16 millions de vues en un peu de plus d’une semaine et sa prestation avec Stallion a été visionnée plus de 9 millions de fois.

Son hit du moment, le single "Up", a également bénéficié de cette "mauvaise publicité" puisque Cardi l’a interprété juste avant "WAP" le jour des Grammys, même si cette performance a moins fait parler d’elle :

"J’ai oublié de remercier les conservateurs insensés qui m’ont dévorée toute la semaine… Vous avez tous apporté du trafic à ma performance aux Grammys… Cette m*rde a apporté des flux non seulement à 'WAP', mais aussi à 'Up'."

Son dernier titre vient effectivement d’atteindre la première place du Hot 100 du Billboard, alors qu’il n’était qu’en sixième position avant les Grammys. C’est la cinquième fois que l’artiste new-yorkaise atteint le n° 1 du classement. Mais surtout, c’est la deuxième fois qu’elle y parvient avec un titre en solo, quelques semaines après être entrée dans l’Histoire avec "Bodak Yellow"

Cardi B devient ainsi la première rappeuse à réussir l’exploit d’avoir, à son compteur, plusieurs singles n° 1 des charts. Un grand fuck adressé à l’Amérique puritaine. 

À voir aussi sur konbini :