AccueilMusique

Coachella confirme que son site a bien été hacké

Publié le

par Chayma Mehenna

Malgré les moyens du festival, le site de Coachella a été hacké sans que son équipe ne s’en rende compte immédiatement. Les données des utilisateurs ont été mises en vente la semaine dernière.

(© Coachella, via Facebook)

C’était le 22 février dernier : Motherboard nous apprenait la vente sur le marché noir des informations de près d’un million d’utilisateurs du site de Coachella. Un hacker officiant sous le nom de "Berkut" proposait cette mine de données pour 300 dollars sur le site du Dark Web Tochka. Pas de bol pour la structure qui, quelques mois auparavant, avait déjà fait la une à cause des dons que son propriétaire, Phil Anschutz, a versé à des organisations homophobes et climatosceptiques.

Ce n’est qu’hier que l'organisateur du festival, AEG Live, s'est exprimé officiellement sur la question. Dans un mail adressé aux utilisateurs du site et transféré à Pitchfork, le festival annonçait que les prénoms, noms, adresses postales, emails, dates de naissance, numéros de téléphone (nécessaires à l’achat d’une place) ainsi qu’une partie des adresses I.P. des festivaliers ont été volés. Les informations financières et mots de passe ont été quant à eux épargnés.

Si vous faites partie de ces festivaliers, l’équipe de Coachella conseille fortement de faire attention au phishing. Des mails ou appels demandant des informations bancaires et personnelles risquent de faire suite à cet incident. Morale : on n'est jamais à l'abri d'un hack.

Sinon, on sait enfin qui remplacera Beyoncé, enceinte, pour cette édition 2017, qui aura lieu du 14 au 23 avril. Il s'agit de Lady Gaga, qui compte bien transformer le désert californien en dancefloor. Que les fans de Queen Bey calment leur colère, sa venue est reportée à 2018.

Let's party in the desert!

Une publication partagée par xoxo, Joanne (@ladygaga) le

À voir aussi sur konbini :