AccueilMusique

Clip : avec "Akira", Woodini rend hommage au photographe japonais Nobuyoshi Araki

Publié le

par Naomi Clément

Entre bondage, couleurs pastel et corps arachnéens, le nouveau clip du producteur français paraît tout droit inspiré du pays du Soleil-Levant – et ça nous plaît beaucoup.

Bercé par le hip-hop de Heltah Skeltah et de Big L, inspiré par la douceur de SBTRKT et de Sampha, Woodini façonne, depuis maintenant quatre ans, une musique planante coincée quelque part entre l'électronique et la soul. Après avoir dévoilé Jungle on Fire et Gone, sur lequel on retrouvait l'aérien "Ella", le producteur français s'apprête à offrir un nouvel EP. Désireux de nous donner un avant-goût de ce nouveau projet, il partage aujourd'hui le clip d'un titre extrait de ce dernier : "Akira". Un hommage direct au pays du Soleil-Levant.

La vidéo, réalisée par Alban Coret, est en effet truffée de références aux artistes et légendes du Japon. Au photographe Nobuyoshi Araki d'abord, rendu célèbre par ses photos de nus féminins sulfureux, dont l'univers est ici rappelé par le corps dénudé et parfois ligoté de la danseuse française Fanny Sage. Mais le clip évoque aussi l'esthétique romantique des ukiyo-e de Hokusai ou Hiroshige, souvent marquées par de douces couleurs pastel.

Enfin, pour les plus imaginatifs d'entre nous, il est aussi possible de voir dans l'omniprésence de l'araignée, tantôt rampant sur la peau de la danseuse, tantôt évoquée par le corps contorsionné de cette dernière, une référence à la nouvelle Le Tatouage écrite par Junichirô Tanizaki en 1910, et dans laquelle un talentueux tatoueur transforme une jeune fille en femme fatale en dessinant une araignée géante sur son dos.

Woodini jouera en live le samedi 3 décembre prochain dans le cadre des Bars en Trans de Rennes. Son nouvel EP devrait sortir en janvier 2017.

À lire -> En images : Nobuyoshi Araki, photographe libertaire et insatiable

À voir aussi sur konbini :